POLITIQUE
30/09/2018 15:18 EDT | Actualisé 30/09/2018 17:13 EDT

François Legault lance un appel spécifique aux Montréalais

Il a évité la métropole en fin de campagne.

PC/Graham Hughes

BEAUHARNOIS, Qc — Le chef caquiste François Legault lance un "appel spécial" aux Montréalais, même s'il croit pouvoir enfin réaliser une percée historique sur l'île en faisant élire "quelques députés".

moins de 24 heures du scrutin, dimanche, il a dû justifier pourquoi il n'avait pas visité les circonscriptions de la métropole pour appuyer ses candidats en fin de campagne et faire basculer le vote en leur faveur.

La Coalition avenir Québec (CAQ) n'a jamais pris pied encore à Montréal depuis son premier test électoral en 2012. Libéraux et péquistes se divisent l'île, avec Québec solidaire et ses trois circonscriptions.

En mêlée de presse à Beauharnois, quand on lui a demandé s'il était possible de gouverner le Québec sans avoir aucun député de Montréal, François Legault en a profité pour lancer un "appel spécial" aux gens de Montréal.

"J'espère qu'ils vont suivre le vent de changement qu'on sent partout au Québec", a-t-il formulé.

Les sondages laissent entendre que la CAQ et le PLQ sont pratiquement à égalité dans les intentions de vote, mais dans l'éventualité où le parti de M. Legault formait le gouvernement, un cabinet sans aucun élu de Montréal serait un précédent dans l'histoire récente du Québec.

"Je suis confiant qu'on aura quelques députés sur l'île de Montréal", a-t-il déclaré.

📣 LES ÉLECTIONS SUR FACEBOOK

Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe

«Québec 2018: les élections provinciales»!

La CAQ fondait beaucoup d'espoir sur une victoire de sa candidate Chantal Rouleau dans Pointe-aux-Trembles, mais la lutte risque d'être serrée avec le candidat péquiste Jean-Martin Aussant.

Parmi les gains qu'il espère, M. Legault a fait référence à ses candidats notamment dans Bourget et Rosemont, deux circonscriptions détenues par le PQ, et Maurice-Richard, actuellement aux mains des libéraux.

défaut d'avoir fait campagne dans les deux dernières semaines sur l'île, le chef caquiste a plaidé qu'il y avait passé beaucoup de temps durant l'été.

Quant à savoir s'il avait des scénarios de rechange en cas de victoire de la CAQ sans gain à Montréal, M. Legault a balayé cette éventualité.

"Pourquoi faites-vous des prévisions pessimistes comme ça? Moi je pense que le vent de changement va souffler partout, incluant à Montréal."

Galerie photo La campagne électorale en images Voyez les images