POLITIQUE
29/09/2018 13:34 EDT | Actualisé 29/09/2018 13:34 EDT

Le PQ est «l'antidote» à la crainte de perdre des services, croit Lisée

Et rien n'est encore perdu, juge le dirigeant péquiste.

THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

TERREBONE, Qc — Il n'y a pas de risque à voter pour le Parti québécois, car il va maintenir les services à la population, a soutenu samedi le chef Jean-François Lisée aux électeurs, lançant du même souffle «l'Opération Convaincre» pour laquelle il a mandaté toutes ses troupes.

Zéro risque, car le PQ ne fera pas de compressions dans les services pour les aînés, ni en éducation et en santé, a-t-il expliqué à des dizaines de militants s'étant levés tôt pour déjeuner avec le chef à Terrebonne, dans la couronne nord de Montréal.

Le PQ est «l'antidote» à la crainte de perdre des services, a-t-il ajouté.

Et rien n'est encore perdu, juge le dirigeant péquiste.

De 15 à 20 pour cent des citoyens prennent leur décision dans les dernières 48 heures avant l'élection, a-t-il glissé. S'il votent tous pour le PQ, celui-ci peut former un gouvernement majoritaire, calcule le chef.

Il faut donc les trouver. Il a donné pour mission à ses partisans de trouver deux ou trois indécis chacun et les convaincre de voter PQ.

Le chef refuse de baisser les bras en public, malgré deux sondages en deux jours qui confinent son parti à la troisième place. Les militants péquistes suivent l'humeur de leur chef et demeurent enthousiastes lors des rassemblements.

En cette 38e journée de campagne, l'autobus psychédélique du PQ s'arrêtera dans six circonscriptions, partant de la Couronne nord pour se rendre à Trois-Rivières, à Québec et sur l'Île-d'Orléans.

📣 LES ÉLECTIONS SUR FACEBOOK

Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe

«Québec 2018: les élections provinciales»!