NOUVELLES
29/09/2018 12:08 EDT | Actualisé 29/09/2018 14:29 EDT

Jesperi Kotkaniemi amorcera la saison avec le Canadien

C'est mission accomplie pour Jesperi Kotkaniemi.

Icon Sportswire via Getty Images

Jesperi Kotkaniemi a eu une conversation avec les dirigeants du Canadien de Montréal samedi matin, a fait du temps supplémentaire sur la patinoire du Complexe sportif Bell et appris qu'il ne jouerait pas contre les Sénateurs d'Ottawa en soirée. Mais ça n'avait rien à voir avec une pénitence quelconque, bien au contraire.

Le Finlandais de 18 ans a plutôt appris la nouvelle qu'il attendait tant, celle lui confirmant qu'il avait mérité un poste avec la formation montréalaise.

L'entraîneur-chef Claude Julien l'a annoncé aux médias après l'entraînement matinal.

"On en a discuté beaucoup et on a pris la décision qu'il va commencer la saison ici, à Montréal. Ce sont de bonnes nouvelles pour lui, ce sont de bonnes nouvelles pour nous aussi", a fait savoir Julien.

"On a été vraiment impressionné. Il a joué beaucoup de matchs depuis le début du camp, et pour nous c'était important de lui donner un congé pour ce soir et de bien le préparer pour le début de saison, mercredi."

En fait, non seulement Kotkaniemi ne participera pas au dernier match préparatoire du Tricolore samedi, à Ottawa, il regardera ses coéquipiers du confort de sa chambre d'hôtel.

D'ici là, il aura sans doute eu le temps de parler à ses parents, qui ont peut-être appris la bonne nouvelle via les réseaux sociaux plutôt que de la bouche même de leur fiston, puisque Kotkaniemi n'avait pas encore eu le temps de les contacter avant de parler aux journalistes.

D'ailleurs, le gain du Canadien est la perte du papa de Kotkaniemi, qui aurait été son entraîneur si le Tricolore avait jugé bon de le retourner en Finlande.

"Je ne sais pas (quelle sera sa réaction). Probablement qu'il sera heureux. Je ne sais pas", a déclaré Kotkaniemi en ricanant.

Il va de soi que Kotkaniemi était un jeune homme comblé de voir se concrétiser son rêve d'enfance de jouer dans la Ligue nationale. Lorsqu'il a été convoqué par la direction de l'équipe, Kotkaniemi savait qu'on lui annoncerait l'une de deux nouvelles.

"Deux choses étaient possibles. Je me suis dit qu'on m'annoncerait que je rentre à la maison ou que je joue un premier match. J'ai appris la meilleure des deux."

Le Finlandais de 18 ans, qui a connu un camp d'entraînement épatant, n'a raté qu'un seul des six premiers matchs préparatoires du Canadien et a pris part aux quatre derniers.

Lors de ses cinq sorties, Kotkaniemi a inscrit un but et ajouté deux mentions d'assistance, avec un ratio défensif de plus-5, le meilleur parmi tous les joueurs du Canadien toujours présents au camp.

"Je pense que j'ai bien joué lors de ces matchs. Je pense qu'ils (les dirigeants) sont heureux de ce que je fais", a-t-il évalué avec modestie.

Son rendement pendant les matchs préparatoires a d'autant plus surpris qu'il avait été peu impressionnant pendant le tournoi des recrues, au début du mois.

"Il n'y a pas de doute qu'il s'agissait d'une situation différente, a admis Kotkaniemi. Au début, ça été un peu plus difficile car ça prend du temps pour s'habituer à ce style de jeu. J'ai dit plusieurs fois que je me sentais plus à l'aise à chaque jour", a-t-il ajouté en faisant allusion aux surfaces de jeu nord-américaines plus restreintes.

Claude Julien avait un peu préparé le terrain mercredi soir, après la visite des Maple Leafs, en disant qu'il serait difficile de ne pas le voir commencer la saison avec l'équipe, après une solide prestation face aux Auston Matthews, John Tavares, Nazem Kadri, Jake Gardiner et Morgan Rielly, entre autres.

Tout au long du camp, Julien avait loué la maturité du jeune homme, ce qu'il a fait de nouveau samedi matin en des termes différents.

"Il est heureux, mais il a les deux pieds sur terre", a déclaré Julien en commentant la réaction de Kotkaniemi lorsqu'il a été avisé de la décision de l'équipe.

"Il est réaliste. Il nous a même dit: 'Je sais que je dois m'améliorer'. Il a déjà la bonne approche et la bonne mentalité pour devenir un bon joueur dans la Ligue nationale."