Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un élu libéral demande à l'Ordre des CPA d'enquêter sur François Legault

Le chef caquiste a soupçonné son adversaire libéral d'avoir placé de l'argent à l'étranger.

Un député libéral demande à l'Ordre des comptables professionnels agréés (CPA) d'enquêter sur François Legault, pour avoir induit le public en erreur sur les impôts du chef libéral Philippe Couillard.

Le chef caquiste avait soupçonné mardi son adversaire du PLQ d'avoir mis de l'argent à l'étranger, après la publication des états financiers de tous les chefs de parti.

M. Couillard a déclaré dans son passif 187 000 $ d'«impôts latents» et M. Legault a déclaré que, comme comptable agréé, il comprenait que les impôts latents sont des impôts qui seront éventuellement payés quand l'argent va être rapatrié de l'étranger.

Or, l'équipe de M. Couillard a indiqué que ces impôts latents devraient plutôt être payés si ses actifs devaient être liquidés.

Le député libéral de Laval-des-Rapides, Jean Habel, qui est aussi comptable, a rendu publique mercredi une lettre qu'il a écrite à l'Ordre des CPA.

M. Habel va se faire retourner deux fois comme une crêpe.François Legault

Selon lui, les propos de M. Legault contreviennent au Code de déontologie de la profession parce qu'ils sont de nature à induire le public en erreur et miner la crédibilité de la profession.

M. Habel demande à ce qu'une enquête soit effectuée afin qu'une plainte soit déposée au conseil de discipline de l'ordre.

Mercredi soir, le chef de la CAQ a balayé les accusations lancées contre lui par le PLQ.

«Une chance que le ridicule ne tue pas, a-t-il déclaré dans une mêlée de presse à Rimouski mercredi soir. M. Habel va se faire retourner deux fois comme une crêpe.»

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.