POLITIQUE
26/09/2018 13:01 EDT | Actualisé 28/09/2018 12:29 EDT

Québec solidaire serait le véritable héritier de René Lévesque, selon Manon Massé

«Une grave insulte» à la mémoire de René Lévesque, répond Jean-François Lisée.

Olivier Robichaud

Manon Massé, co-porte-parole de Québec solidaire, a dressé un lien direct entre son parti et l'ex-premier ministre René Lévesque, fondateur du Parti québécois (PQ). Elle estime que le PQ d'aujourd'hui manque de courage.

Mme Massé a rencontré les journalistes à l'issue d'un rassemblement de fin de campagne des candidats de Montréal, mercredi. Elle a répondu, encore une fois, aux insinuations sur les allégeances marxistes de son parti.

«Je prends ça comme un compliment. Parce que moi, je me souviens d'un peuple qui ne s'est pas laissé gagner par la peur. Je me souviens d'une époque où on ne votait pas pour le moins pire, mais par enthousiasme, par espoir pour l'avenir», dit-elle.

Mme Massé accuse notamment le chef actuel du PQ Jean-Francois Lisée d'user des mêmes tactiques que celles qui ont été balancées contre M. Lévesque dans les années 1970.

M. Lisée est à l'origine des questions posées à Mme Massé depuis quelques jours. Pendant le débat présenté à TVA, il a demandé qui était son «boss». Il a, plus tard, braqué une lumière sur le secrétaire général de QS, Gaétan Chateauneuf.

Appelée à préciser sa pensée, Mme Massé a confirmé qu'elle croit que QS est le véritable héritier de René Lévesque.

Une «grave insulte à sa mémoire»

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, estime que cette plus récente déclaration de Mme Massé est «une grave insulte» à la mémoire de René Lévesque, qui «détestait le radicalisme».

«René Lévesque a rassemblé d'anciens libéraux, des anciens unionistes, de droite et de gauche, à l'intérieur d'un grand mouvement, justement parce qu'il savait que la meilleure façon de faire front au fédéralisme de droite, c'était de mettre le bien commun au-delà des intérêts partisans... René Lévesque, c'est le contraire de Québec solidaire», a-t-il dit.

M. Lisée rejette d'ailleurs toute comparaison entre le PQ d'aujourd'hui et l'Union nationale d'autrefois, comme le suggère la plus récente publicité de Québec solidaire.

Marxiste ou pas?

Mme Massé a toutefois été talonnée sur la question du marxisme. Vendredi, elle a répété qu'elle n'est pas marxiste, contredisant des paroles dites en anglais quelques jours plus tôt.

«Je ne suis pas marxiste, je ne suis pas communiste. Il me semble que je l'ai répété assez souvent», a-t-elle dit.

Mme Massé a toutefois refusé de se prononcer sur les allégeances des membres du Comité de coordination de Québec solidaire, où siège M. Châteauneuf.

«Si c'est l'étiquette que vous voulez utiliser, utilisez-la», a-t-elle finalement dit.

Avec des informations de Catherine Lévesque.

Galerie photo La campagne électorale en images Voyez les images