NOUVELLES
26/09/2018 07:05 EDT | Actualisé 26/09/2018 07:08 EDT

Donald Trump dévoile à l'ONU la nouvelle «Beast», voiture présidentielle digne d'un «James Bond»

Vision nocturne, gaz lacrymogènes, poignées électrifiées... Les gadgets ne manquent pas.

Avant de devenir la risée des dirigeants de la planète réunis à l'ONU avec son discours vantant son propre bilan, Donald Trump était fier d'arriver à la grand-messe annuelle des Nations unies.

Le président américain a fait son entrée à New York en grande pompe avec une limousine présidentielle flambant neuve, nouvelle version de l'emblématique véhicule surnommé "The Beast" (la bête) depuis les années George W. Bush.

Cette Cadillac produite sur-mesure par General Motors est un véritable tank, et plus encore. Estimé à 1,5 million de dollars, le véhicule et ses neuf tonnes sont censés protéger le président américain dans n'importe quelle situation.

Commandé en 2014 par le Secret Service, qui se refuse à dévoiler les détails de sa fabrication, ce nouveau modèle serait composé de boucliers en acier, en aluminium et même en céramique afin de résister à différentes armes. Ses parois seraient épaisses de 20 centimètres et ses fenêtres de 13 centimètres, toutes condamnées à l'exception de celle du chauffeur.

Comme tout droit sortie d'un "James Bond", la voiture peut faire face à des attaques chimiques en devenant étanche, continuer à rouler avec des pneus crevés, produire un rideau de fumée, envoyer des gaz lacrymogènes ou encore déverser un liquide qui dérouterait les véhicules derrière. Sans compter sur la présence d'un système permettant de voir dans le noir et de poignées qui peuvent être électrifiées pour repousser les intrus.

"The Beast" propose aussi un accès à internet et des connexions satellites, ainsi que tout une panoplie médicale, au cas où le président américain venait à être blessé. On y trouve notamment un frigo qui conserve un litre de sang prêt à être transfusé ou encore une bouteille d'oxygène.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

LIRE AUSSI:
» Trump ne s'attendait pas à cette réaction à l'Assemblée générale de l'ONU
» Trump aurait suggéré «un mur le long du Sahara» pour freiner l'émigration
» Pour Trump, l'ouragan Florence était «l'un des plus humides, du point de vue de l'eau»