POLITIQUE
25/09/2018 10:14 EDT | Actualisé 28/09/2018 12:27 EDT

Sondage HuffPost-Léger sur l’identité: Jean-François Lisée blâme «15 ans de gouvernement libéral»

Moins de 40% de la population se définit comme Québécois en premier lieu.

MONT-LAURIER – Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, estime que la baisse marquée du sentiment d'attachement à l'identité québécoise est due à la réélection de gouvernements libéraux depuis près de 15 ans.

Un sondage Léger commandé par le HuffPost Québec révèle que seulement 39% de la population se définit comme «Québécois d'abord» ou «Québécois uniquement». En comparaison, 60% se voyaient d'abord comme Québécois, selon un coup de sonde semblable réalisé en 2011.

Pourquoi une baisse aussi marquée? M. Lisée l'attribue à «15 ans d'un gouvernement libéral qui ne défend pas le français, qui ne défend pas la nation, qui n'enseigne pas correctement l'histoire, qui ne célèbre pas le Québec». «C'est ce que ça donne», résume-t-il.

DOSSIER L'IDENTITÉ AU QUÉBEC

» L'identité au Québec: quel impact aura l'extrême droite?
» Comment les changements affectent-ils les partis politiques?
» 100% musulman, 100% Marocain... et 100% Québécois
» Papa Noël Sow, s'intégrer en région
» PSPP sur la nation québécoise et les identités «communautaires»

Selon notre sondage, mis en ligne mardi matin, 33% des répondants se considèrent «autant Québécois que Canadien» et 23% se définiraient d'abord ou uniquement comme Canadien.

Lorsqu'il était directeur du Centre d'études et de recherches internationales, M. Lisée disait que l'identité était «l'accélérateur» du mouvement souverainiste.

Selon notre coup de sonde, environ 37% des gens appuieraient la souveraineté si un référendum était tenu aujourd'hui, avec répartition des indécis.

«Beaucoup de travail à faire», dit la CAQ

La Coalition avenir Québec a une lecture semblable de la situation.

«Il reste beaucoup de travail à faire pour renforcer le sentiment d'appartenance et de fierté des Québécois, notamment en matière de langue et de culture. Le Parti libéral n'a pas su défendre les intérêts des Québécois au cours des 15 dernières années. [...] Avec notre projet nationaliste, les Québécois seront encore plus fiers de leur nation», écrit dans un courriel Ewan Sauves, attaché de presse du parti.

Du côté de l'autre parti indépendantiste, Québec solidaire, les porte-parole Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé n'étaient pas disponibles. Le candidat Sol Zanetti, ex-chef d'Option nationale, en avait toutefois beaucoup à dire.

«L'identité québécoise se forge dans la mesure où les Québécois sentent qu'ils ont un projet qui les différencie du reste du monde. Depuis les dernières années, les politiques qui ont été mises de l'avant au Québec vont largement dans le même sens que le reste du Canada», évalue-t-il.

M. Zanetti estime que le programme de Québec solidaire, qui propose notamment de nationaliser certains secteurs de l'économie, serait en mesure de redonner aux Québécois le sentiment d'être différent.

Du côté du premier ministre sortant Philippe Couillard, son attachée de presse répond qu'il ne commente jamais les sondages.

Le sondage web HuffPost-Léger a été mené auprès de 1010 individus âgés de 18 ans ou plus, pouvant s'exprimer en anglais ou en français, entre le 17 et 21 août 2018.

» Le rapport complet du sondage peut être téléchargé ici.

📣 LES ÉLECTIONS SUR FACEBOOK
Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe
«Québec 2018: les élections provinciales»!

Galerie photoLa campagne électorale en images Voyez les images