POLITIQUE
25/09/2018 18:25 EDT | Actualisé 26/09/2018 11:43 EDT

Richard Desjardins lance un cri du coeur contre une nouvelle «erreur boréale»

À quelques jours des élections, le chanteur se dresse contre la Stratégie nationale de production de bois du Québec.

Dans une vidéo publiée sur Facebook, et rapidement devenue virale, le chanteur Richard Desjardins estime que le Québec se dirige vers une nouvelle «erreur boréale» en implantant la Stratégie nationale de production de bois du Québec, qui devrait entrer en vigueur en 2019.

«Le gouvernement a décidé que la foresterie, désormais, va être axée sur une gestion écosystémique de la ressource. Ça veut dire qu'on ne va pas allouer le bois en fonction de la capacité des usines à la traiter mais selon ce que la forêt peut donner», explique l'artiste activiste.

La vidéo décrie principalement l'exploitation des aires d'intensification de la production ligneuse (AIPL). «On a toute les misères du monde à se rendre à 20% d'aires protégées. Au minières et forestières, ça leur laisse quand même 80% du territoire à exploiter. Et là, le gouvernement va décréter que le quart des forêts du Québec vont être artificialisées, on va faire des plantations intensives, mais le reste du territoire, on va continuer à le bûcher comme on le bûche aujourd'hui», poursuit-il.

Selon ce que Desjardins et Action Boréale avance, la production atteindrait 2,5 fois ce que permet la croissance naturelle de la forêt, en 2068.

Avant d'aller de l'avant avec cette stratégie, Richard Desjardins, en concert avec les communautés autochtones et non-autochtones, demande à ce qu'une évaluation des 20 dernières années soit faite «avant toute chose», conclut-il.

Plusieurs groupes écologistes, dont Nature Québec, SNAP pour le Québec et Greenpeace, la jugeant au mieux de prématurée, sinon de démesurée et à haut risque.