POLITIQUE
24/09/2018 10:21 EDT | Actualisé 24/09/2018 18:49 EDT

Le Parti québécois promet un ministère de la Jeunesse

Il intégrerait l'éducation primaire et secondaire, la famille, ainsi que la protection de la jeunesse.

Les promesses pour l'éducation et les familles ont été nombreuses durant la campagne du PQ.
La Presse canadienne/Mathieu Bélanger
Les promesses pour l'éducation et les familles ont été nombreuses durant la campagne du PQ.

MONTRÉAL — Le Parti québécois (PQ) propose de créer un poste de "chargé de mission pour l'enfance", qui serait responsable de prévenir les cas de maltraitance chez les enfants.

"Il est plus que temps que cette question des mauvais traitements envers nos enfants devienne une priorité nationale", a plaidé le chef du PQ, Jean-François Lisée, lundi, lors d'une conférence de presse à Montréal.

M. Lisée a déjà choisi celui qui assumerait cette fonction de chargé de mission auprès du premier ministre: il s'agirait de l'ex-député péquiste et psychologue Camil Bouchard.

M. Bouchard, qui était aux côtés du chef péquiste lundi matin, serait responsable d'élaborer une politique nationale de bienveillance auprès des enfants.

"Il nous reste des gros problèmes à régler en mode de prévention", a indiqué M. Bouchard.

À lire aussi sur le HuffPost Québec:


Le chargé de mission chercherait également à s'assurer que les programmes en place soient efficaces et fidèles aux recherches scientifiques.

Avec cette nouvelle politique, le PQ souhaite se fixer des objectifs pour diminuer les cas de maltraitance sur une période de quatre à huit ans.

Le parti promet également d'ouvrir le dialogue avec les Premières Nations et chez les Inuits, des communautés où il y a plusieurs signalements à la DPJ.

Le PQ calcule que cette mesure lui coûtera 2 millions $ par année. Le parti estime également qu'il y a un manque à gagner de 23 millions $ dans la protection de la jeunesse _ financement qu'il compte rétablir.

Pour arrimer tous les services aux jeunes, le PQ instaurerait également un nouveau ministre de la Jeunesse, qui serait responsable de l'éducation primaire et secondaire, la famille, ainsi que la protection de la jeunesse.

Il s'agirait d'un ministre "senior", beaucoup plus puissant que le ministre des Aînés, par exemple, a indiqué M. Lisée.

Tournée dans les Laurentides

Après sa matinée à Montréal, M. Lisée s'est dirigé à Sainte-Agathe-des-Monts, dans les Laurentides.

Le chef péquiste s'est notamment prêté à un bain de foule, sur la rue Principale.

Cette ville est située dans la circonscription de Bertrand, un château-fort péquiste que la Coalition avenir Québec (CAQ) aimerait bien conquérir.

Selon les sites de projection électorale, la course s'annonce serrée entre le PQ et la CAQ dans cette circonscription, qui chevauche Lanaudière et les Laurentides.

📣 LES ÉLECTIONS SUR FACEBOOK
Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe
«Québec 2018: les élections provinciales»!

Le député péquiste Claude Cousineau, qui détenait ce siège depuis près de 20 ans, a tiré sa révérence. Gilbert Lafrenière, un ancien policier de la Sûreté du Québec, tente de lui succéder.

Pour sa part, la CAQ présente la gestionnaire Nadine Girault.

Le Parti libéral du Québec (PLQ) mise sur Diane De Passillé, une ancienne conseillère municipale de Sainte-Adèle, tandis que Québec solidaire présente la criminologue Mylène Jaccoud.

À voir également:

Tournée dans les Laurentides

Après sa matinée à Montréal, M. Lisée s'est dirigé à Sainte-Agathe-des-Monts, dans les Laurentides.

Le chef péquiste participera notamment à un bain de foule sur la rue Principale.

Cette ville est située dans la circonscription de Bertrand, un château-fort péquiste que la Coalition avenir Québec (CAQ) aimerait bien conquérir.

Selon les sites de projection électorale, la course s'annonce serrée entre le PQ et la CAQ dans cette circonscription, qui chevauche Lanaudière et les Laurentides.

Le député péquiste Claude Cousineau, qui détenait ce siège depuis près de 20 ans, a tiré sa révérence. Gilbert Lafrenière, un ancien policier de la Sûreté du Québec, tente de lui succéder.

Pour sa part, la CAQ présente la gestionnaire Nadine Girault.

Le Parti libéral du Québec (PLQ) mise sur Diane De Passillé, une ancienne conseillère municipale de Sainte-Adèle, tandis que Québec solidaire présente la criminologue Mylène Jaccoud.

📣 LES ÉLECTIONS SUR FACEBOOK
Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe
«Québec 2018: les élections provinciales»!