NOUVELLES
21/09/2018 07:06 EDT | Actualisé 21/09/2018 19:35 EDT

Des vents violents causent des évacuations et des fermetures de rues à Gatineau

Plusieurs régions de l'est et du sud-ouest de l'Ontario pourraient aussi être balayées par des vents très puissants.

moxumbic via Getty Images

Des évacuations étaient en cours vendredi soir à Gatineau après que des bâtiments eurent été endommagés par des intempéries, a révélé le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG).

Sur son compte Twitter, le SPVG a indiqué que des "phénomènes météorologiques" avaient abîmé des édifices et forcé la fermeture de nombreuses rues à la circulation près de l'école secondaire Mont-Bleu, à Hull.

Le corps policier a ajouté que des autobus du Service de transport de l'Outaouais (STO) avaient été dépêchés sur les lieux afin d'accueillir les personnes évacuées et que d'autres citoyens avaient trouvé refuge dans des écoles.

Alain Roberge, météorologue pour Environnement Canada, a expliqué que des orages violents balayaient actuellement la région de Gatineau et que, selon les premiers renseignements et observations recueillis sur le terrain, une tornade pourrait avoir frappé la ville, arrachant des toits et déplaçant des voitures.

M. Roberge a toutefois précisé qu'Environnement Canada devrait d'abord mener une enquête avant d'être en mesure de confirmer qu'il s'agissait bien d'une tornade.

Un avertissement de tornade était en vigueur vendredi soir pour les régions de Prescott et Russell, de Lachute, de Saint-Jérôme et de la rivière aux Lièvres.

Environnement Canada a précisé sur son site web que ses météorologues surveillaient une "ligne d'orages violents" s'étendant du nord-est de Gatineau au nord-ouest d'Althorpe qui pouvait produire de puissantes rafales, de la grêle, de fortes pluies et de "brèves tornades isolées".

D'après Alain Roberge, la ligne d'orages se dirige vers l'est, mais devrait perdre en intensité au cours de la soirée.

Vendredi soir, quelque 100 000 foyers québécois étaient privés d'électricité selon le site d'Hydro-Québec, dont environ 57 000 en Outaouais.

La société d'État avait annoncé plus tôt vendredi avoir mobilisé une centaine de travailleurs pour faire face aux pannes que pourraient occasionner les rafales.

LIRE AUSSI:
» MétéoMédia prévoit un automne... doux!
» L'hiver 2019 sera très froid

Voir aussi: