NOUVELLES
20/09/2018 10:47 EDT | Actualisé 20/09/2018 10:47 EDT

La Sûreté du Québec émet un mandat d'arrestation contre le pédophile Robert Perron

Le mandat fait état de deux manquements aux conditions qui lui avaient été imposées lors de sa remise en liberté en octobre 2017.

Onfokus via Getty Images

La Sûreté du Québec (SQ) confirme qu'un mandat d'arrestation a été émis mercredi soir contre le pédophile Robert Perron pour bris de condition.

Le Journal de Québec, qui rapportait la semaine dernière que Perron avait demandé au Directeur de l'état civil un changement de nom afin de devenir Robert Lévesque, a obtenu le mandat qui fait état de deux manquements aux conditions qui lui avaient été imposées lors de sa remise en liberté en octobre 2017.

Robert Perron, qui avait plaidé coupable en 2014 à plusieurs accusations de nature sexuelle, dont des agressions sexuelles, à l'endroit de quatre adolescentes de 14 et 15 ans, a purgé la totalité des 54 mois de sa sentence et a été inscrit à perpétuité au registre des délinquants sexuels.

En 2006, il avait été condamné une première fois à trois ans de probation pour avoir agressé sexuellement une jeune fille de 13 ans.

Selon le quotidien de la Vieille Capitale, le mandat d'arrestation lui reproche d'avoir occupé un emploi le plaçant en relation de confiance ou d'autorité auprès de personnes de moins de 16 ans et d'avoir été en contact avec des personnes de moins de 16 ans, deux choses qui lui sont interdites.

Le Journal avait également rapporté la semaine dernière que Perron oeuvrait comme gérant dans un restaurant de Portneuf, à l'ouest de Québec, où sont employés des personnes d'âge mineur et qu'il avait obtenu cet emploi sous le nom de Robert Lévesque et ce, avant l'acceptation de son changement d'identité par le Directeur de l'état civil.