POLITIQUE
20/09/2018 23:17 EDT | Actualisé 20/09/2018 23:17 EDT

Face-à-Face TVA: Jean-François Lisée et François Legault se crêpent le chignon sur la souveraineté et leur passé

«Il n’y a personne qui vous prend au sérieux», a lancé le chef de la CAQ en parlant du PQ.

La Presse canadienne/Paul Chiasson

Les rapports entre le Canada et le Québec ont été au menu du «Face-à-Face» des chefs de TVA, ce qui a donné lieu à un échange corsé entre Jean-François Lisée et François Legault.

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) a avancé que celui du Parti québécois (PQ) «était dur à suivre» en rappelant ses écrits passés.

«M. Lisée, vous avez écrit un livre, Sortie de secours, vous vous rappelez de ça? Vous avez dit que vous vouliez mettre de côté la souveraineté et faire des référendums sectoriels. Vous avez changé d'idée», a lancé M. Legault.

«Pendant ce temps-là, vous étiez indépendantiste, a rétorqué M. Lisée en faisant référence au temps où M. Legault était député du PQ. Vous avez beaucoup écrit et vous étiez très convaincant à l'époque.»

Le leader du PQ a ensuite enchaîné en disant que le rapport de force avec Ottawa n'était présent qu'avec un parti indépendantiste au pouvoir.

«Quand les indépendantistes sont au pouvoir, on est craints. On est surtout craint à l'approche d'élections fédérales», a mentionné Jean-François Lisée.

François Legault a fait valoir que le PQ n'avait plus aucun rapport de force avec Ottawa, étant donné le faible appui des Québécois pour cette option.

Il en a profité aussi pour fustiger les libéraux «qui ne demandent rien à Ottawa». «Quand on ne demande rien, on a rien», a-t-il reproché.

M. Legault a rappelé qu'il négocierait de bonne foi avec le gouvernement fédéral avec pour but de rapatrier des pouvoirs additionnels sur l'identité, la culture et l'immigration.

À LIRE AUSSI:


Quant à Manon Massé, coporte-parole de Québec solidaire (QS) qui est aussi un parti indépendantiste, elle veut rendre le Québec souverain «pour se tenir debout face à Ottawa».

«Nous avons un projet de société et les jeunes rejoignent le parti. Il faut prendre nos responsabilités pour relever le défi des luttes environnementales», a-t-elle dit pour expliquer pourquoi QS veut que le Québec se sépare du Canada.

Philippe Couillard a rappelé le caractère distinct du Québec et qu'Ottawa devra un jour faire une reconnaissance formelle du statut distinct du Québec.

Jean-François Lisée a toutefois rappelé au chef libéral que le premier ministre du Canada Justin Trudeau n'était pas du tout ouvert à rouvrir la constitution pour y inclure cette mention sur le Québec.

À voir également:

📣 LES ÉLECTIONS SUR FACEBOOK
Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe
«Québec 2018: les élections provinciales»!