POLITIQUE
20/09/2018 20:06 EDT | Actualisé 20/09/2018 20:33 EDT

Épicerie à 75$: Couillard se défend de s’être mis les pieds dans les plats

Le chef libéral persiste et signe: c'est une réalité.

MONTRÉAL – Le chef libéral Philippe Couillard persiste et signe: il y a des familles qui n'ont que 75$ pour se nourrir chaque semaine et la société doit tout faire pour éviter que cela se produise.

«Moi, je connais des gens, j'ai parlé à des gens qui aujourd'hui vivent ou ont vécu avec des enfants avec exactement ce budget-là. Donc, je sais que ça se fait, c'est triste que ça se fasse», a-t-il dit en mêlée de presse avant le Face-à-face de TVA.

Sur les ondes d'Énergie 94,3 Montréal, M. Couillard a dit qu'il était possible de nourrir une famille de quatre personnes avec 75$. Les menus ne seraient «pas très variés», a-t-il précisé. «On est pas mal sur le végétal!»

Son affirmation a enflammé les réseaux sociaux. Ses adversaires et plusieurs personnalités publiques l'ont accusé d'être déconnecté de la réalité.

À LIRE AUSSI:


M. Couillard se défend de s'être mal exprimé lors de l'entrevue. «Oui, c'est faisable, a-t-il réitéré. Est-ce que c'est une bonne chose? Non. Est-ce qu'il faut s'en sortir? Oui. Comment? Plan de lutte à la pauvreté, des moyens collectifs qu'on génère pour ça.»

«Moi, je connais ces gens. Je sais les trésors de générosité qu'ils doivent déployer pour nourrir une famille avec ce budget-là. Aujourd'hui, à Montréal, il y a des gens qui se nourrissent avec ce budget-là.»

La co-porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, qui avait vivement critiqué M. Couillard en journée, était d'accord pour dire que certaines familles sur l'aide sociale devaient survivre avec beaucoup moins d'argent. Ils ont recours aux banques alimentaires, une honte dans un pays aussi riche.

Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a fait ses calculs: il estime qu'il coûte environ 150$ par semaine pour que quatre personnes se nourrissent à l'hôpital. En prison, le coût serait de 250$ par semaine pour le même nombre de personnes.

«Donc ce que M. Couillard a dit, c'est que si on fait attention, ça peut coûter deux fois moins cher qu'à l'hôpital de se nourrir. Je pense que ce serait très, très difficile», a opiné M. Lisée.