POLITIQUE
20/09/2018 15:14 EDT | Actualisé 20/09/2018 15:14 EDT

Cannabis: la culture à domicile permise d’ici trois ans sous les libéraux?

C’est ce que laisse entendre Florent Tanlet, candidat libéral dans Taschereau.

Florent Tanlet
Courtoisie Équipe Florent Tanlet
Florent Tanlet

QUÉBEC – Le candidat libéral dans Taschereau, Florent Tanlet, a laissé échapper qu'un gouvernement du Parti libéral du Québec (PLQ) réélu pourrait permettre la culture du cannabis à domicile d'ici trois ans.

M. Tanlet a tenu ces propos lors d'un débat organisé dans la circonscription du centre-ville de Québec, mercredi soir, en compagnie de ses adversaires.

LIRE AUSSI: Taschereau, village gaulois dans la région de Québec

«Nous, du côté du Parti libéral, c'est: tu peux en consommer, mais tu ne peux pas en cultiver chez toi. Tout ça est arrivé à la suite de consultations faites pendant des mois», rappelle-t-il.

«Mais si après trois ans, il y a une ouverture par rapport à ça, on n'est pas fermés éternellement», a ajouté celui qui était jusqu'à tout récemment un attaché de presse libéral.

Voyez ses commentaires dans la vidéo ci-dessous (à partir de la 31e minute environ):

La loi-cadre sur le cannabis adoptée par l'Assemblée nationale prévoit en effet une révision dans les trois prochaines années, afin de faire des ajustements pour y inclure les produits dérivés comme les bonbons à base de cannabis.

Mais la ministre responsable du dossier du cannabis, Lucie Charlebois, a toujours fermé la porte à la culture à domicile sous prétexte qu'il serait trop difficile de faire respecter la limite de plants.

En juin dernier, Mme Charlebois avait même dit que son gouvernement était prêt à aller en cour pour empêcher des citoyens de faire pousser des plants de cannabis chez soi. La loi fédérale permet jusqu'à quatre plants de pot par logement.

Des positions divergentes

C'est la première fois qu'un candidat libéral laisse entendre que leur position pourrait changer. Contacté par le HuffPost Québec, M. Tanlet n'a pas voulu faire d'autres commentaires à ce sujet.

La Coalition avenir Québec tient une ligne dure sur le cannabis. Non seulement le parti veut augmenter l'âge légal à 21 ans, mais aussi interdire la consommation dans les lieux publics. La candidate Svetlana Solomykina compare la situation actuelle au combat contre la cigarette.

LIRE AUSSI: La légalisation du cannabis rendra illégale la vente de plusieurs produits dérivés

La candidate du Parti québécois, Diane Lavallée, dit que son parti était prêt à permettre jusqu'à deux plants de cannabis par logement. «Ça devrait suffire à une consommation personnelle. Plus que ça, ça pourrait servir à la revente», estime la candidate.

Québec solidaire est d'accord pour que le nombre de plants soit fixé à quatre, soit le maximum que prévoit Ottawa. «Pourquoi ne pas laisser la population se servir dans la nature en faisant du beau jardinage?» a rigolé la candidate Catherine Dorion.

Voir aussi: