NOUVELLES
19/09/2018 06:02 EDT | Actualisé 19/09/2018 06:13 EDT

La Corée du Nord et la Corée du Sud veulent les Jeux olympiques de 2032

Et Kim Jong-un pourrait fermer son principal site nucléaire.

Le président de la Corée du Nord, Kim Jong-un, a accepté de démanteler définitivement son principal complexe nucléaire situé à Nyongbyon, si les Nations unies prennent des mesures appropriées, a déclaré, mercredi, le président sud-coréen Moon Jae-in, lors de son troisième sommet avec le leader nord-coréen.

Les dirigeants coréens ont également annoncé que la Corée du Nord allait démanteler, en présence d'experts internationaux, un site d'essais de missiles et une rampe de lancement.

Ils ont ajouté qu'ils allaient tenter d'accueillir ensemble les Jeux olympiques d'été de 2032.

Moon Jae-in a également ajouté que Kim Jong-un tenterait de se rendre à Séoul "dans un avenir proche".

Une déclaration commune indique aussi que les deux Corées ont convenu d'établir des zones tampons le long de leurs frontières terrestres et maritimes afin de réduire les tensions militaires et de prévenir les affrontements accidentels.

Pyeongyang Press Corps/Getty Images
"Nous avons convenus de faire de la péninsule coréenne une terre de paix exemptée d'armes nucléaires et de menace nucléaire", a déclaré Kim Jong-un aux côtés de Moon Jae-in.

Plusieurs promesses au sommet

La déclaration a été publiée à l'issue du sommet de Pyongyang entre le dirigeant nord-coréen et le président sud-coréen.

"Nous avons convenus de faire de la péninsule coréenne une terre de paix exemptée d'armes nucléaires et de menace nucléaire", a déclaré Kim Jong-un aux côtés du président sud-coréen.

"Le chemin vers notre avenir ne sera pas toujours facile et nous risquons d'être confrontés à des défis imprévisibles. Mais nous n'avons pas peur des vents contraires", a-t-il poursuivi.

Le président sud-coréen Moon Jae-in a entamé, mardi, son troisième sommet avec le leader nord-coréen, probablement sa mission la plus difficile à ce jour - négocier un compromis pour empêcher les négociations entre la Corée du Nord et Washington de s'effondrer, élargir la coopération économique et instaurer une paix stable dans la péninsule coréenne.

M. Kim a chaleureusement accueilli le président sud-coréen, le rencontrant lui et sa femme à l'aéroport de Pyongyang - en soi un geste très inhabituel - puis se rendant en ville avec M. Moon dans une limousine ouverte à travers des rues bordées de Nord-Coréens qui agitaient le drapeau de leur pays et le drapeau bleu et blanc de l'unité coréenne.

Cet accueil, fait pour la télévision, est typique lorsque M. Kim rencontre M. Moon.

LIRE AUSSI:
» En vidéo: Une imposante marche aux flambeaux marque le 70e anniversaire de la Corée du Nord
» Trump est passé près de déclencher la guerre avec la Corée du Nord, dit Bob Woodward
» Les images touchantes des retrouvailles de familles coréennes

Au début de leur réunion, M. Kim a remercié M. Moon d'avoir organisé un sommet en juin avec le président américain Donald Trump.

M. Moon a alors répondu en offrant ses propres remerciements à M. Kim pour avoir pris une "décision audacieuse", lors d'un discours du Nouvel An, pour ouvrir une nouvelle ère de détente et envoyer une délégation aux Jeux olympiques d'hiver de Corée du Sud en février.