NOUVELLES
18/09/2018 15:45 EDT | Actualisé 18/09/2018 19:18 EDT

Le dragon Dominique Brown obligé de faire de la caisse chez Chocolats favoris

Il blâme la pénurie de main-d'oeuvre.

Le propriétaire de la populaire chaîne Chocolats favoris, Dominique Brown, a dû revenir à la base et «faire de la caisse», lundi soir, à sa succursale de l'avenue Cartier, à Québec.

Dans une publication sur sa page Facebook, l'entrepreneur et mentor à l'émission Dans l'oeil du dragon a indiqué qu'il n'arrivait pas à combler tous les postes disponibles dans son entreprise. «Combien de CV vous pensez qu'une compagnie aussi connue que Chocolats Favoris reçoit à Québec? 7. Oui, oui, 7. Même pas 10. Imaginez les plus petits commerçants...», indique-t-il, blâmant la pénurie de main-d'oeuvre qui a court actuellement dans la région de la Capitale-Nationale.

Affirmant avoir donné un coup de main à ses employés «avec plaisir», M. Brown indique qu'il «est grand temps qu'on s'ouvre les yeux sur cet enjeu économique qui nous touche tous et qui s'accélère à une vitesse effarante».

Et pour combler le manque d'emploi, M. Brown affirme n'avoir aucun problème à travailler avec des gens issus de l'immigration, qui est un thème marquant de la campagne électorale en cours. «Je suis bien heureux cependant de pouvoir me fier le reste du temps sur mes collègues de la Colombie, du Brésil, du Cameroun, de l'Algérie, de la Belgique, de la France [...] et bien d'autres. Merci de nous aider à bâtir une compagnie Québécoise qui rayonnera partout à l'international», a-t-il écrit.

Plusieurs internautes ont affirmé vivre la même situation que M. Brown, sous sa publication.

D'autres y sont allés de commentaires sur les salaires dans ce type d'entreprise.

Le taux de chômage dans la Capitale-Nationale s'est établi à 4,2% en août dernier, et à 5,5% dans l'ensemble de la province. L'économie est vigoureuse dans la région de Québec depuis des années. En février dernier, le taux de chômage n'y était que de 3,4%.

Dossier immigration et emploi: l'heure juste
» Un parcours du combattant
» La discrimination, obstacle sournois à l'embauche
» Débat sur l'immigration avec la CAQ: la grille de sélection et le test de valeurs sur la sellette
» L'immigration à coeur: Gregory Charles témoigne

À voir également: