NOUVELLES
15/09/2018 15:15 EDT | Actualisé 15/09/2018 15:15 EDT

Le Texas vote la suppression de Hillary Clinton de ses livres d'Histoire

L'académie du Texas a jugé que Clinton n'était pas «essentielle». Par contre, Moïse sera rajouté pour son «influence» sur la politique américaine.

Brian Snyder / Reuters

ÉTATS-UNIS - Si les jeunes Texans veulent savoir qui est Hillary Clinton et quel a été son impact sur les États-Unis, ce n'est plus vers leur livre d'Histoire qu'ils pourront se tourner.

Ce vendredi 14 septembre, le Texas Board of Education a en effet voté en faveur du retrait de plusieurs figures américaines, dont Clinton, de l'enseignement obligatoire dispensé dans cet État très conservateur du Sud, rapporte le Dallas Morning News.

Première femme à décrocher la nomination d'un grand parti pour une élection présidentielle, adversaire de Donald Trump en 2016 battue malgré trois millions de voix supplémentaires au vote populaire, Secrétaire d'État de 2009 à 2013, sénatrice de New York de 2001 à 2009 et Première dame des États-Unis de 1993 à 2001. Son CV est pourtant bien rempli.

Mais l'académie de l'État souhaite "alléger" le programme enseigné à ses élèves et a donc validé les conclusions d'un groupe de travail estimant qu'il n'était pas "essentiel" d'aborder Clinton au lycée.

Pas «essentielle»

La figure démocrate n'est pas la seule à être sur la sellette dans ce grand ménage que le Texas veut faire. Le journal local explique qu'Helen Keller, normalement abordée en CE2, a elle aussi été jugée facultative.

Première personne sourde et aveugle à obtenir un diplôme universitaire, Keller a pourtant marqué les États-Unis par sa détermination et s'est fait connaître grâce à ses nombreux livres et son engagement politique.

Le Dallas Morning News n'a pas manqué de noter que le Texas Board of Education avait par ailleurs demandé à ce que Moïse viennent remplacer le philosophe Thomas Hobbes à cause de "son influence" sur la politique américaine, dans le chapitre sur "les individus dont les principes sur les lois et les institutions ont participé à la fondation de l'Amérique".

Si ce vote, qui devra être confirmé en novembre, a été immédiatement salué par l'organisation chrétienne Texas Values, il a suscité l'indignation sur les réseaux sociaux, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

"La haine des femmes extraordinaires est incroyable"

"Oh, mais bordel de merde"

"Comment retire-t-on des gens des livres d'Histoire s'ils font partie de l'Histoire? Clinton et Keller font partie de l'Histoire"

"C'est de la folie pure. Ils sont en train de faire des élèves des futurs fans de Fox News et sa propagande"