NOUVELLES
12/09/2018 16:19 EDT | Actualisé 12/09/2018 16:19 EDT

L'auteure de «Comment tuer son mari» arrêtée pour avoir tué son mari

Nancy Crampton-Brophy a aussi écrit «Le mauvais mari»

Une auteure à suspense qui a déjà écrit un essai intitulé «How to murder your husband» (Comment tuer son mari) a été accusée d'avoir tué son mari, Dan Brophy.

La police de Portland, en Oregon, a arrêté Nancy Crampton-Brophy, 68 ans, mercredi dernier, et l'a accusée de meurtre et d'usage illégal d'une arme. Son mari, un chef cuisinier de 63 ans, a été tiré dans une cuisine de l'Institut culinaire de l'Oregon le 2 juin, selon The Oregonian.

Le lendemain du meurtre, l'auteure des romans «The wrong husband» (le mauvais mari) et «Girl most likely to» (la fille la plus prédisposée), publiés à compte d'auteure, a exprimé son incrédulité sur Facebook.

«Pour mes amis Facebook et ma famille, j'ai une triste nouvelle à raconter. Mon mari et meilleur ami, le chef Dan Brophy, a été tué hier matin. Pour ceux d'entre vous qui sont proches de moi et pensent que cela méritait un appel téléphonique, vous avez raison, mais j'ai du mal à comprendre tout ce qui se passe actuellement. Il y aura une veillée aux chandelles à l'Institut culinaire de l'Oregon demain, lundi 4 juin à 19h. Bien que j'apprécie toutes vos réponses d'amour, je suis dépassée par les événements. Veuillez éviter les appels téléphoniques pendant quelques jours jusqu'à ce que je puisse fonctionner.»

Crampton-Brophy a depuis rendu son essai maintenant célèbre «Comment tuer son mari» privé. Il avait été publié sur le blogue See Jane Publish et il aurait inclus des sections sur des possibles motifs et armes.

En 2012, Crampton-Brophy avait indiqué au blogue Romancing the Genres ce qu'il l'attirait dans ses suspenses romantiques.

«Le meurtre, le chaos et l'épouvante semblent me venir naturellement ce qui veut dire que mon mari doit apprendre à dormir avec un oeil ouvert», a-t-elle raconté au blogue.

Selon les documents de cour, le couple a été marié 26 ans.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l'anglais.