NOUVELLES
12/09/2018 07:35 EDT | Actualisé 12/09/2018 07:35 EDT

iPhone XC: Ces trois téléphones chinois vont faire mal à la version à bas prix de l'iPhone X

Il faut être un inconditionnel de la marque à la pomme pour ne pas hésiter.

9to5mac
iPhone XC: Ces trois smartphones chinois moins chers vont faire mal à la version low cost de l'iPhone X

Apple devrait présenter ce mercredi 12 septembre le millésime 2018 de l'iPhone, avec sans doute plusieurs nouveaux modèles de son produit phare grâce auxquels la firme à la pomme espère impressionner les consommateurs, malgré des prix élevés et un marché mondial saturé.

Conformément à ses habitudes de discrétion, le géant américain n'a distillé que de maigres indices concernant la présentation prévue à son siège de Cupertino, dans la Silicon Valley. Mais comme chaque année, les spéculations vont bon train. Parmi elles, l'introduction de trois modèles d'iPhone, dont une version plus grande du coûteux iPhone X présenté l'an dernier, et qui pourrait donc être encore plus onéreuse.

Ce modèle, conçu pour fêter les dix ans du téléphone intelligent, était bardé d'innovations technologiques (reconnaissance faciale, écran LED...) et vendu à partir de 999 dollars aux États-Unis.

Même si les ventes d'iPhone se sont un peu tassées entre avril et juin, Apple en a encore écoulé 41,3 millions. Et la stratégie du très haut de gamme a permis à Apple, grâce à ses prix élevés, d'augmenter dans le même temps de 20% son chiffre d'affaires tiré des téléphones intelligents.

LIRE AUSSI:

» Trump appelle Apple à produire aux États-Unis plutôt qu'en Chine

» iPhone au Keynote d'Apple: toutes les rumeurs sur les téléphones à venir

» Huawei a détrôné Apple et vise maintenant le 1er rang mondial

Mais le plus attendu est celui qui devrait s'appeler iPhone XC, une version low cost, si le terme peut encore être approprié, de l'iPhone X. Même look, mais moins technique, moins sophistiqué et, surtout, moins cher.

"Il va être intéressant de voir comment ils le positionnent: s'il est vraiment censé être un modèle d'entrée de gamme, alors il va devoir être moins cher" que les autres, explique Carolina Milanesi, analyste chez Creative Strategies, qui envisage un prix "autour de 6 à 700 dollars".

Bien sûr, il faudra attendre la keynote pour être vraiment fixé. Mais comme à chaque fois, de nombreuses fuites permettent déjà d'avoir une idée, si toutefois elles sont avérées.

Apple réussira-t-il son pari? Le savoir-faire de l'entreprise n'est plus à démontrer dans le haut de gamme, mais le créneau qui vise l'iPhone XC est déjà bien encombré par de très bons terminaux chinois, systématiquement moins chers, et parfois mieux au niveau technologique, comme le montre notre comparatif.

D'après les dernières rumeurs, Apple a opté pour un appareil nettement plus simple que ceux de ses concurrents directs en terme de prix. Le spécialiste des fuites Ben Geskin a montré sur Twitter de véritables prototypes qui confirment l'hypothèse d'un objectif simple.

Cette densité au sein de la concurrence n'est pas une découverte pour Apple. Conscient de la saturation du marché, la marque travaille en effet à se diversifier, notamment via des services (paiement, streaming musical, contenus vidéo, réalité augmentée...). Les iPhones avec plus de fonctionnalités et des écrans plus grands sont cohérents avec cette stratégie.

Le concurrent sud-coréen Samsung, qui vient de présenter son Galaxy Note 9, a lui-même commencé à faire les frais de cette saturation du marché: le leader mondial des téléphones intelligents a enregistré au deuxième trimestre une baisse de 22% de son chiffre d'affaires lié aux supports mobiles.

Une déconvenue qu'il a attribuée aux ventes décevantes de son modèle Galaxy S9, lancé en mars. L'intensification de la concurrence des équipementiers chinois, Huawei en tête, explique aussi ce ralentissement. Au deuxième trimestre, pour la première fois, Huawei a d'ailleurs vendu plus de téléphones intelligents qu'Apple, se hissant sur la deuxième marche du podium mondial.

Samsung a vendu 71,5 millions de téléphones entre avril et juin, soit une part de marché de 20,9%. Huawei, avec 54,2 millions d'unités écoulées et une part de marché de 15,8%, devance désormais Apple, qui a une part de marché de 12,1%, selon les calculs d'International Data Corporation (IDC).

Le marché mondial a baissé de 1,8% au deuxième trimestre par rapport à la même période de l'an dernier, avec 342 millions d'appareils vendus, selon cette même source.

Pour IDC, le marché devrait néanmoins retrouver la croissance -limitée autour de 3% par an- à partir de 2019, à la faveur d'un bond du marché indien, d'une reprise du marché chinois ou de l'arrivée de l'internet mobile ultra rapide, la 5G.

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.