BIEN-ÊTRE
12/09/2018 09:17 EDT | Actualisé 13/09/2018 09:55 EDT

Enceinte de triplés, son ventre est sur le point d'exploser

C'est fou ce que le corps humain peut faire.

Le corps de la femme est l'une des choses les plus surprenantes, surtout lorsqu'il contient trois humains. Une mère norvégienne qui attend des triplets a fait capoter la Toile en dévoilant des photos de l'évolution de son ventre devenu gigantesque.

Maria Jorstad, originaire de Norvège, attend deux filles et un garçon avec son mari danois Anders. Elle a acquis plus de 63 000 abonnés en détaillant sa grossesse sur son compte Instagram @triplets_of_copenhagen, triplés de Copenhague.

«Nous n'avions jamais même pensé que c'était une possibilité d'avoir des triplés, alors c'était vraiment un moment surréel», a-t-elle affirmé à nos collègues du HuffPost britannique, se rappelant de l'échographie qui a changé sa vie.

«J'ai immédiatement commencé à pleurer en pensant à tout en même temps, alors que les premières pensées d'Anders se concentraient sur le fait d'avoir un plus gros appartement et une plus grosse voiture. Le reste de la séance, je pleurais et riais à la fois. C'était vraiment émotionnel de voir trois bébés en santé se promener sur l'écran.»

@triplets_of_copenhagen

Comme vous pouvez l'imaginer, porter des triplés n'a pas été facile. Maria a eu des démangeaisons sur le ventre, des insomnies, ses gencives étaient douloureuses et a expérimenté des «crises émotionnelles sur des choses sans importance». Mais le plus grand défi a été de ralentir et de ne pas pouvoir porter dans ses bras son premier fils en bas âge.

«Les douleurs au dos et au ventre ont également été difficiles à surmonter, et quand j'ai eu un gros épisode d'éruption cutanée, j'ai quasiment perdu les pédales, admet-elle. Mais dans l'ensemble, j'ai eu de la chance de ne pas avoir de complications graves, et j'ai pu les porter jusqu'à 35 semaines.»

Les triplés sont fréquemment délivrés avant 40 semaines et Maria a une césarienne à l'agenda le 12 septembre. Dans une récente et fascinante publication sur Instagram, elle explique comment son corps a changé de la semaine 12 à la semaine 34 de la grossesse.

MISE À JOUR

Maria a accouché de trois bébés en santé, Iben, Filip et Agnes le 12 septembre à 8h55-56-57. «Tout s'est très bien passé et nous sommes très heureux et soulagés», a-t-elle écrit sur Instagram quelques heures plus tard.

triplets_of_copenhagen/Instagram

«Quel voyage ç'a été, écrit-elle sous l'image. De l'énorme choc d'apprendre qu'il y en avait trois, aux réactions des gens, aux nombreuses analyses/vérifications et tous les préparatifs et la planification pour cet événement qui va changer notre vie. Rien d'ordinaire.»

Elle a ajouté qu'elle était surprise de pouvoir se tenir debout sans tomber (la question qu'on se posait tous aussi, très sincèrement).

@triplets_of_copenhagen

D'autres parents ont fait part, sur Instagram, de leur soutien et de leur étonnement devant le corps de Maria en pleine mutation. Un internaute a écrit: «Wow, quelle femme incroyable tu es! Mon ventre avec un enfant n'a jamais été plus gros que le vôtre à la semaine 22. Continuez à penser positivement, vous y êtes presque!»

Un autre a ajouté: «Wow! Je me suis rendu à la 34e semaine avec les miens aussi. Cependant, je devais tenir mon ventre. Ils sont sur le point d'avoir 13 ans. Bonne chance!»

Au mois d'août, la future maman avouait qu'elle était au bout du rouleau en écrivant: «Je suis en train d'atteindre ma limite et de compter les jours jusqu'à l'accouchement. Les bébés me donnent de gros coups de pieds et se déplacent jours et nuits, à mon grand inconfort. Et mon ventre est tellement plein et tendu; je dois littéralement le soulever avec mes mains pour pouvoir me retourner dans le lit.»

«Mais quand même je veux toujours qu'ils y restent encore 16 jours, alors j'essaie de bouger le moins possible et de m'occuper en écoutant des séries télévisées en rafale pendant la journée.»

Mais maintenant, elle est «extrêmement excitée» d'accueillir enfin ses bébés. «Nous avons pu les suivre de près à cause d'une douzaine d'échographies, dit-elle. Et maintenant, nous avons hâte de voir à quoi ils ressemblent et s'ils ont gagné autant de poids que nous l'espérons.»

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Royaume-Uni a été adapté de l'anglais.

VOIR AUSSI :

Galerie photo Des bébés animaux et leur maman Voyez les images