POLITIQUE
12/09/2018 13:35 EDT | Actualisé 12/09/2018 13:35 EDT

François Legault dit qu'il préférerait que La Meute ne l'aime pas

«On ne peut pas empêcher un coeur d'aimer, mais j'aimerais mieux qu'ils ne m'aiment pas», a réagi le chef caquiste.

THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

L'ASSOMPTION, Qc — Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, dit qu'il préférerait que le groupe La Meute ne l'aime pas, affirmant qu'il n'appuyait pas «du tout» ses revendications «sur le bord du racisme».

En entrevue avec le «Journal de Québec», Sylvain Brouillette, l'un des dirigeants du groupe de droite identitaire, a déclaré que les positions de La Meute étaient proches de celles de la CAQ et du Parti québécois (PQ).

«On ne peut pas empêcher un coeur d'aimer, mais j'aimerais mieux qu'ils ne m'aiment pas», a réagi le chef caquiste, mercredi matin.

Invité à expliquer la montée des groupes de droite identitaire, tels que La Meute et Atalante, M. Legault évoque l'absence de «cadre» sur les accommodements religieux.

«Quand on dit qu'on veut interdire les signes religieux pour les personnes en autorité, je pense que ça fixe un cadre», a-t-il soutenu.

«Ça vient dire à certaines personnes: "Écoutez, là, nous, oui, on interdit les signes religieux pour les personnes en autorité, mais on va pas interdire les signes religieux pour les personnes qui se promènent dans la rue, là".»

Le chef caquiste reproche aux gouvernements libéraux d'avoir mis les recommandations de la commission Bouchard-Taylor «en dessous du tapis».

«Je pense que ça a pas aidé. Il y a des gens qui sont inquiets», a-t-il ajouté.

D'un autre côté, M. Legault croit que les Québécois sont «tannés de recevoir des leçons de Philippe Couillard en matière de tolérance».

«Je pense que les Québécois sont un peuple accueillant, pis ils vont rester un peuple accueillant, et ils sont tannés de recevoir des leçons de Philippe Couillard.»

La Meute et Atalante ont vandalisé des locaux électoraux de la CAQ, dans les derniers jours. D'autres partis ont également été touchés. La CAQ et le PQ ont d'ailleurs porté plainte à la police.

📣 LES ÉLECTIONS SUR FACEBOOK
Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe
«Québec 2018: les élections provinciales»!