POLITIQUE
12/09/2018 12:22 EDT | Actualisé 12/09/2018 15:57 EDT

Le dépistage des troubles de neurodéveloppement se feraient dès la naissance, promet la CAQ

La mesure coûtera 40 M$ par année.

PC/Graham Hughes

L'ASSOMPTION, Qc — Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a annoncé son plan, mercredi, pour effectuer un dépistage systématique des troubles du neurodéveloppement chez les enfants, qu'il a comparé à un réel "projet de société" pour le Québec.

La CAQ souhaite que les enfants ayant des difficultés de développement de toutes sortes _ autisme, retards moteur et de langage _ soient pris en charge le plus tôt possible, idéalement avant leur entrée à l'école.

"Tous les spécialistes vont vous dire que plus on agit tôt, on augmente de beaucoup les chances que ces jeunes réussissent", a déclaré M. Legault en conférence de presse, dans sa circonscription de L'Assomption.

Il a dévoilé les détails de sa politique en compagnie du docteur Lionel Carmant. Ce candidat de la CAQ est un neuropédiatre spécialisé dans les troubles du neurodéveloppement, qui dit avoir quitté la médecine pour changer les choses en politique.

"Ce que la CAQ veut, c'est que les gens arrêtent de courir après les services, mais que les services soient présents pour eux", a expliqué M. Carmant en entrevue.

M. Carmant a de bonnes chances de se retrouver dans le conseil des ministres d'un éventuel gouvernement caquiste; M. Legault a déclaré récemment qu'il faisait partie de son "trio de santé", avec la gestionnaire de santé Danielle McCann et l'ancienne ministre libérale Marguerite Blais.

Dans le cadre de cette réforme, la CAQ promet un "accès garanti" à un médecin de famille ou à un pédiatre pour les nouveau-nés. Cet objectif est tout à fait réalisable, selon le docteur Carmant, puisque cela équivaut à environ 12 enfants par médecin de famille.

Selon le parti, à l'heure actuelle, 146 000 enfants de 0 à 5 ans n'ont pas de médecin de famille.

Par ailleurs, les enfants dont la famille, le service de garde, une infirmière ou un médecin soupçonnerait un trouble de développement seraient redirigés vers un CLSC pour faire le suivi.

Le parti propose également de former des équipes spécialisées en troubles de développement dans chaque centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) et centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS).

La CAQ estime que cette mesure coûtera 40 millions $ par année.

L'objectif du parti est de redistribuer les ressources, qui existent déjà, selon la CAQ.

"On veut les distribuer selon la population; les endroits où il y a plus de natalité auront peut-être plus de services, mais il faut que ça s'équilibre", a expliqué le docteur Carmant.

Quelque temps après son annonce, François Legault est allé officiellement déposer son bulletin de candidature pour les élections à L'Assomption.

Le chef n'avait pas d'autres événements à son programme, mercredi, étant donné qu'il se préparait au premier débat des chefs, prévu jeudi soir.