POLITIQUE
12/09/2018 11:11 EDT | Actualisé il y a 17 heures

ALÉNA: Philippe Couillard contesterait en cour une entente qui serait défavorable aux producteurs laitiers du Québec

Le ton monte dans cet épineux dossier.

Philippe Couillard au dévoilement du cadre financier du PLQ, mercredi matin.
Paul Chiasson/PC
Philippe Couillard au dévoilement du cadre financier du PLQ, mercredi matin.

Le premier ministre Philippe Couillard contesterait en cour toute entente de libre échange avec les États-Unis qui toucherait à la gestion de l'offre, a-t-il promis mercredi.

Le chef libéral a haussé le ton dans ce dossier épineux. Le gouvernement américain souhaite que le Canada se débarrasse de la gestion de l'offre s'il veut renouveler l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA). Cette mesure protège principalement les producteurs de lait et d'œufs.

«[Si l'entente est défavorable], je ne présenterai pas de texte à l'Assemblée nationale pour que le Québec se déclare lié par cette entente. Et s'il y a une façon de la contester juridiquement, je le ferai», a-t-il déclaré en marge de la présentation du cadre financier de son parti.

M. Couillard répondait aux commentaires de l'ancien premier ministre du Canada, Brian Mulroney, selon qui aucun accord n'est possible sans compromis sur la gestion de l'offre.

C'est M. Mulroney qui a négocié l'ALÉNA avec les États-Unis et le Mexique dans les années 1990. Il conseille actuellement le premier ministre Justin Trudeau dans ce dossier.

Selon Philippe Couillard, les producteurs de lait ont été passablement malmenés lors de la signature d'autres ententes de libre-échange, notamment celle avec l'Europe.

«Les producteurs laitiers ont déjà donné. Ils ont donné pour l'accord européen. Ils ont donné pour l'accord transpacifique. S'ils n'aiment pas l'entente qui est mis sur la table, je ne l'accepterai pas», a-t-il martelé.

Le premier ministre du Québec affirme avoir l'assurance de son homologue Justin Trudeau que la gestion de l'offre ne sera pas compromise.

LIRE AUSSI:
» Le Parti libéral poursuivrait sa «gestion prudente» des finances publiques
» Débat économique: la CAQ et Youri Chassin ciblés

Voir aussi: