DIVERTISSEMENT
11/09/2018 15:03 EDT | Actualisé 12/09/2018 10:58 EDT

Paul McCartney affirme s'être masturbé avec John Lennon et d'autres amis

Voilà qui donne un nouvel éclairage à «With a little help from my friends».

Paul McCartney a donné une nouvelle signification à la chanson «I get by with a little help from my friends».

La légende de la musique s'est livré à Chris Heath de GQ, racontant comment lui, John Lennon et quelques-uns de leurs amis se sont masturbés ensemble avant que la paire devienne membres des Beatles.

Taylor Hill via Getty Images

Discutant de leurs débuts, McCartney a raconté comment le groupe s'était rapproché. Et c'était, disons, fascinant.

«Ce que c'était a eu lieu à la maison de John, et c'était juste un petit groupe. Et au lieu de se saouler la gueule et de faire la fête - je ne me rappelle pas si on y passait la nuit ou non - on était dans ces chaises, et les lumières étaient fermées, et quelqu'un a commencé à se masturber, alors on l'a tous fait.»

Le journaliste a indiqué qu'ils «étaient cinq: McCartney, Lennon, et probablement trois amis de Lennon», et a ajouté que chaque garçon criait les noms qui les «inspiraient».

«On était comme "Brigitte Bardot!" "whoo"», a révélé McCartney. «Et ensuite tout le monde y allait avec un peu plus d'ardeur.»

Lorsque demandé si le «rituel» est arrivé à plusieurs reprises, McCartney a répondu croire qu'il s'agissait d'une seule fois. «Ou peut-être deux. Ce n'était pas la grosse affaire. Mais, tu sais, c'est le genre de chose à laquelle tu ne pensais pas vraiment.»

«Ouais, c'était plutôt torride quand on y pense», a-t-il reconnu. «Il y a tellement de choses comme ça de quand on est gamin que quand on y repense on se dit: "est-ce que j'ai vraiment fait ça?" Mais c'était du plaisir inoffensif. On a fait mal à personne, pas même Brigitte Bardot!»

Gamma-Keystone via Getty Images
Les Beatles en 1960.

Répondant à une question sur qu'est-ce qui se passait réellement lors des tournées des Beatles, et s'il y avait eu des orgies, McCartney a répondu qu'il n'y «avait pas vraiment d'orgies, à ma connaissance».

«Il y avait des rencontres sexuelles de la sorte céleste, et il y avait des groupies. [...] Il y a eu une fois où on était à Vegas où un gars de la tournée nous a demandé "Vous allez à Vegas, vous voulez une prostituée?" On était comme "ouais!" Et j'en ai demandé deux. Je les ai eues et ça a été une merveilleuse expérience. Mais c'est le plus près que ça a été d'une orgie», a livré McCartney.

Lisez l'entrevue complète de McCartney avec GQ ici.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l'anglais.