NOUVELLES
11/09/2018 10:39 EDT | Actualisé 12/09/2018 14:29 EDT

Des milliers d'Américains fuient le puissant ouragan Florence

Il devrait passer à la catégorie 5 sous peu.

L'ouragan Florence fonçait mercredi vers la côte Est des États-Unis avec des vents de 215 kilomètres/heure et des pluies diluviennes qui pourraient inonder la région pendant plusieurs jours.

Les veilles et les avertissements d'ouragan concernent quelque 5,4 millions de foyers. Ceux qui choisissent de fuir doivent composer avec des autoroutes bondées et avec des stations d'essence et des commerces vides, tandis que certains téméraires ont décidé de rester sur place pour affronter la puissante tempête.

"Je vais à l'hôtel, a raconté Geneviève Sireyjol, une commerçante de Wilmington, en Caroline du Nord, en entrevue avec La Presse canadienne. Je reste à Wilmington de manière à pouvoir intervenir tout de suite dès que c'est fini, pour faire face aux dégâts immédiatement, mais je ne reste pas dans ma maison parce que je n'ai pas envie de me prendre un arbre sur la tête. Mais ce ne sont pas des moments sympathiques à vivre, quelle que soit la solution prise."

Mme Sireyjol décrit une "ville morte" dans laquelle on ne trouve plus rien: il n'y a plus d'essence, plus d'argent dans les guichets automatiques, et tous les magasins sont fermés de façon obligatoire.

Les météorologues prédisent que Florence touchera terre tard jeudi ou tôt vendredi. La tempête devrait à ce moment ralentir et déverser jusqu'à 60 centimètres de pluie, ce qui pourrait causer des inondations à l'intérieur des terres et menacer aussi bien des sites industriels et des fermes porcines que des centrales nucléaires.

Getty Images
Les résidents de Myrtle Beach en Caroline du Sud se préparent au pire.

Le président Donald Trump a déclaré l'état d'urgence pour la Caroline du Nord, la Caroline du Sud et la Virginie, ce qui pourrait permettre à ces États de recevoir une aide fédérale. Tous trois ont aussi ordonné des évacuations de masse.

La trajectoire de Florence a récemment dévié quelque peu vers le sud et elle menace davantage la Caroline du Sud que ce n'était le cas auparavant. Le gouverneur de la Géorgie a conséquemment lui aussi décidé de déclarer l'état d'urgence dans l'ensemble de l'État.

Florence est si puissante qu'elle propulse une onde de tempête potentiellement mortelle à près de 500 kilomètres de son oeil. Elle pourrait déverser de la pluie sur un secteur qui s'étire de la Caroline du Sud jusqu'à l'Ohio et la Pennsylvanie.

Un ouragan historique

En milieu d'avant-midi mercredi, l'ouragan de catégorie 4 se trouvait à 785 kilomètres au sud-ouest de Cape Fear, en Caroline du Nord, et s'approchait des côtes à 24 kilomètres/heure. Florence devrait puiser de l'énergie dans l'eau chaude qu'elle survolera pour passer à la catégorie 5, avec des vents de 250 kilomètres/heures et plus.

Des vents ayant la puissance d'un ouragan étaient ressentis mercredi à 110 kilomètres de l'oeil de l'ouragan et des vents ayant la puissance d'une tempête tropicale à quelque 300 kilomètres du centre. Des satellites ont mesuré des vagues hautes de 25 mètres engendrées par Florence.

Le président Trump a demandé aux résidants de "s'écarter du chemin" de Florence. Il a ajouté: "Ne prenez pas ça à la légère. (...) De mauvaises choses peuvent se produire quand on parle d'une tempête de cette taille."

Puis, s'adressant aux habitants des Carolines et de la Virginie, il a dit: "Elle s'en vient vers vous. (...) Soyez prêts, et que Dieu soit avec vous."

Les responsables sont à court de mots pour décrire la dangerosité de la tempête.

"Elle me fait vraiment peur", a admis Ken Graham, directeur du Centre national des ouragans, à Miami.

"Cette tempête va causer des pannes de courant pendant des jours et des semaines. Elle va détruire des infrastructures. Elle va détruire des maisons", a indiqué Jeff Byard, un responsable de l'agence fédérale de gestion des urgences (FEMA).

"Vous n'avez jamais rien vu comme les vagues et le vent de cette tempête, a prévenu le gouverneur de la Caroline du Nord, Roy Cooper. Même si vous avez affronté des tempêtes auparavant, celle-ci est différente. Ne mettez pas votre vie en péril en affrontant ce monstre."

D'autres responsables de l'État ont évoqué "des dommages inimaginables causés par le vent, par l'onde de tempête et par les inondations".

Florence sera probablement "la pire tempête de votre vie le long de la côte des Carolines", a mis en garde le Service national de la météo.

Des portions de la Caroline du Nord pourraient recevoir 50 centimètres d'eau, sinon plus. Un modèle informatique prédit en revanche que des secteurs de l'État seront engloutis sous 115 centimètres de pluie. Ce même modèle avait prédit, avec raison, que l'ouragan Harvey déverserait 160 centimètres d'eau sur la région de Houston.

ANDREW CABALLERO-REYNOLDS via Getty Images