POLITIQUE
11/09/2018 16:56 EDT | Actualisé 11/09/2018 16:56 EDT

Jean-François Lisée avance que le débat va le mettre en valeur

Son objectif: demeurer lui-même.

PC/Graham Hughes

MONTRÉAL — Le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, mise sur le premier débat des chefs pour que les Québécois découvrent vraiment sa personnalité — qu'ils soient plus nombreux à vouloir prendre une bière avec lui — et mènent son parti à la victoire.

À quelques jours du premier des trois débats télévisés des chefs des partis, le leader des péquistes se réjouit de voir une légère remontée du PQ dans un récent sondage Léger dévoilé mardi, réalisé pour Le Devoir et The Gazette. Par rapport au coup de sonde précédent, le PQ a gagné deux points, et se situe à 21 pour cent des intentions de vote, derrière la Coalition avenir Québec (CAQ) et le Parti libéral.

Interrogé à ce sujet mardi matin, M. Lisée a jugé que ces résultats montrent que le PQ est bien positionné. Et que cela tombe à point: «c'est la saison des débats», a-t-il souligné.

Plusieurs Québécois qui ne s'intéressaient pas beaucoup à la campagne électorale vont tout à coup être plus attentifs, croit-il.

Il estime avoir déjà marqué beaucoup de points. «On a une bonne campagne, on est économes, on est responsables», martèle-t-il d'ailleurs depuis un moment.

«Mon seul objectif jeudi (soir du premier débat télévisé) est de continuer à être moi-même.»

Mais le chef s'est rapidement ravisé en s'ajoutant un défi: «mon objectif est de monter significativement la proportion de gens qui veulent prendre une bière, un verre de vin ou un café avec moi. Mon seul objectif à part la victoire», a-t-il lancé.

Alors que Jean-François Lisée a acquis une réputation d'intellectuel, son équipe s'évertue depuis le début de la campagne électorale à souligner son sens de l'humour et de la répartie. Un aspect du chef qui a été appuyé par une campagne publicitaire humoristique sur le thème de «blague de péquiste».

📣 LES ÉLECTIONS SUR FACEBOOK
Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe
«Québec 2018: les élections provinciales»!

Et il s'agit de sa première campagne électorale en tant que chef de parti, contrairement à Philippe Couillard et à François Legault.

M. Lisée souhaite que le débat le mette en valeur tel qu'il est.

«J'espère que les gens vont découvrir des aspects de ma personnalité, en me voyant pendant trois heures, qu'ils n'ont pas perçus en voyant des clips où j'étais de mauvaise humeur contre le premier ministre pendant deux ans.»

À côté de palmiers en plastique installés pour son point de presse matinal, le chef s'est décrit comme «sérieux sur le fond, mais bon enfant sur la forme».