POLITIQUE
09/09/2018 19:01 EDT | Actualisé 09/09/2018 19:01 EDT

Legault dit proposer des mesures «conservatrices avec un petit c»

«Quand je dis conservateur, je veux dire responsable», a-t-il expliqué.

THE CANADIAN PRESS/Paul ChiassonTHE CANADIAN PRESS

MAGOG, Qc — Si le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, refuse les étiquettes de gauche ou de droite, il a répété à maintes reprises dimanche que son parti avait proposé un cadre financier «conservateur».

Mais ce sont des mesures «conservatrices avec un petit c», a-t-il nuancé. M. Legault a dit utiliser ce terme pour, tout simplement, se distinguer des conservateurs fédéraux, a-t-il expliqué en point de presse, à Magog.

En présentant son cadre financier, la veille, M. Legault avait insisté pour dire que son document était «conservateur».

«Quand je dis conservateur, je veux dire responsable», a-t-il expliqué à Lac-Mégantic.

«Les Québécois sont conservateurs, en tout cas dans les régions.»

En après-midi, à Magog, M. Legault a précisé que ses politiques étaient conservatrices dans le sens fiscal: son parti souhaite mieux gérer les finances publiques et rendre l'État plus efficace.

Cherche-t-il aussi à s'éloigner des positions du Parti conservateur du Québec? Sans répondre directement à la question, M. Legault a affirmé qu'après avoir passé «quatre cinq heures» avec le chef, Adrien Pouliot, il l'avait trouvé «assez dogmatique».

Le chef caquiste refuse depuis longtemps de s'accoler une étiquette de gauche, ou de droite, se décrivant d'abord et avant tout comme un pragmatique.

Plus tôt dans la journée, François Legault avait comparé le Parti libéral du Québec, associé généralement au centre-droit, à Québec solidaire, à l'extrême-gauche.

Le chef caquiste a toutefois nié vouloir se présenter comme le parti le plus à droite du spectre en faisant une telle déclaration.

«Pas du tout! Ce que j'essaie de dire, c'est qu'actuellement, le Parti libéral n'est plus le parti de l'économie», a-t-il soutenu.

📣 LES ÉLECTIONS SUR FACEBOOK
Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe
«Québec 2018: les élections provinciales»!

Alors M. Legault se considère-t-il comme de gauche ou de droite, malgré ces politiques «conservatrices avec un petit c»?

«Dans ma vie politique de 18 ans, je n'ai jamais accepté ni l'étiquette de gauche, ni l'étiquette de droite. Ça dépend de chaque sujet», a-t-il indiqué.

«Si on parle d'éducation, je pense qu'il y a pas un chef qui souhaite qu'on investisse plus (que nous) en éducation, ça habituellement, c'est associé à la gauche. Par contre si on parle d'économie et de saine gestion, moi j'haïs le gaspillage et dans ce sens-là, je peux avoir l'air d'un gars à droite.»