POLITIQUE
07/09/2018 15:38 EDT | Actualisé 07/09/2018 15:38 EDT

Des influenceurs bientôt dans un autobus de Québec solidaire près de chez vous

🤳🤳🤳

PC
La couverture de la campagne de Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois pourrait prendre un virage bien différent avec l'arrivée de journalistes citoyens, influenceurs et autres.

QUÉBEC – L'appel de Québec solidaire pour que les «instagrammeurs» et «facebookeux» viennent remplir leur autobus des médias – presque vide depuis le début de la campagne – a visiblement été entendu, puisque le parti a reçu des dizaines de demandes pour s'y joindre.

Le co-porte-parole de la formation politique, Gabriel Nadeau-Dubois, a lancé un appel à tous sur les réseaux sociaux plus tôt cette semaine, puisque l'autobus des médias était vide malgré leurs «invitations chaleureuses».

Une situation semblable s'était produite en 2014, alors qu'une ou deux journalistes s'étaient jointes pendant la campagne – la plupart des médias nationaux ayant opté pour une couverture complète des trois grands partis en raison des coûts élevés.

M. Nadeau-Dubois dit avoir été «surpris par l'enthousiasme» à la suite de son invitation, lancée il y a un peu plus de 24 heures. L'équipe en est à traiter des dizaines de demandes de gens – «influenceurs», journalistes citoyens ou autres – désireux de se joindre à l'autobus des médias.

«Ça va prendre quelques jours pour accueillir ces demandes-là, les traiter, entrer en contact avec les gens, s'entendre avec eux et par la suite, ils prendront place à l'intérieur de l'autobus de Québec solidaire», explique-t-il.

À son avis, quelques-uns de ces invités pourraient prendre place dès la semaine prochaine. «C'est une expérimentation qu'on fait, précise M. Nadeau-Dubois. C'est la première fois qu'un parti lance une telle invitation, on veut les faire dans l'ordre, on veut le faire sérieusement.»

L'autobus du parti, qui était de retour dans la région de Montréal cette semaine, a été vide pendant 24 heures. Deux ex-participantes d'Occupation double y étaient jeudi, un passage prévu bien avant l'appel aux «influenceurs» de QS.

Le chroniqueur de l'Actualité Mathieu Charlebois, qui y est depuis vendredi matin, a raté le passage des filles d'OD... à son grand désarroi.

Et, comme vous pouvez voir dans son fil Twitter, il n'est pas habitué de recevoir autant d'attention.

Bien sûr, ce n'est pas parce qu'il n'y a peu ou pas de journalistes dans l'autobus des médias qu'il n'y a pas de couverture médiatique. La plupart du temps, des journalistes locaux vont se déplacer pour couvrir les annonces.

Mais faute de moyens, de ressources ou les deux, de plus en plus de médias ne peuvent plus se permettre d'envoyer un journaliste à temps plein sur les autobus des partis. M. Nadeau-Dubois en est bien conscient.

«Vous ne m'entendrez jamais me plaindre de notre couverture médiatique, vous ne m'entendrez jamais attaquer les médias. Ceci dit, notre autobus est encore ouvert pour tout le monde et nous allons accueillir avec plaisir tous les journalistes qui veulent se joindre à notre campagne.»

À voir également:

📣 LES ÉLECTIONS SUR FACEBOOK

Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe

«Québec 2018: les élections provinciales»!

Galerie photo La campagne électorale en images Voyez les images