POLITIQUE
07/09/2018 05:55 EDT | Actualisé 07/09/2018 06:44 EDT

François Legault «panique» avec son appel au vote stratégique, croit Jean-François Lisée

D'après le chef péquiste, cet appel signifie que «c'est que le PQ progresse».

Jean-François Lisée
Jacques Boissinot/PC
Jean-François Lisée

MONTRÉAL — Le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, a tourné en dérision l'appel au vote stratégique de son adversaire caquiste François Legault, s'étonnant que cette sortie qui témoigne d'une «panique» dans le camp de la Coalition avenir Québec (CAQ) survienne aussi rapidement dans la campagne électorale.

«Je pensais que M. Legault serait en panique plus tard dans la campagne. Je ne pensais pas que si tôt dans la campagne, il verrait que ses mauvaises propositions le desservent, que le tapis est en train de lui glisser sous les pieds et qu'il se rende là si rapidement», a-t-il offert en mêlée de presse à Montréal, jeudi soir.

Peu auparavant, son adversaire de la Coalition avenir Québec (CAQ) invitait les sympathisants du PQ à se rallier aux caquistes pour défaire les libéraux. «Je veux que le message porte à ceux qui ont voté pour le PQ en 2014: cette fois-ci, si vous voulez battre les libéraux, il ne faut pas que le vote s'éparpille, il faut se concentrer à la CAQ», a plaidé M. Legault.

Ceux qui sont nationalistes, vous avez le choix entre voter pour un parti qui est à genoux devant le fédéral ou un parti nationaliste qui va défendre le Québec, ça c'est la CAQ.»Jean-François Lisée

D'après le chef Lisée, ce que ce message signifie, «c'est que le PQ progresse», et que «la CAQ commence à craindre de perdre son avance et de perdre l'élection». Et voter PQ ne signifie pas donner au Parti libéral de Philippe Couillard la victoire sur un plateau d'argent, a-t-il insisté quand la question lui a été posée: «Non, parce qu'on veut dépasser les libéraux et la CAQ».

Le dirigeant caquiste a profité de la quinzième journée de campagne électorale pour interpeller directement les partisans péquistes et les inviter à rejoindre les troupes caquistes.

Dans les faits, François Legault avait lancé un appel au vote stratégique dès le jour huit de cette campagne électorale qui en compte 39 au total. Le 30 août dernier, lors d'un souper militant à Montmagny, il avait exhorté les participants à tenter de convaincre leurs amis péquistes de voter pour la CAQ pour défaire le gouvernement libéral.

Galerie photoLa campagne électorale en images Voyez les images

Voir aussi: