NOUVELLES
05/09/2018 13:37 EDT | Actualisé 05/09/2018 14:56 EDT

La soirée électorale est menacée à TVA

Les employés de TVA ont massivement quitté leur lieu de travail ce midi.

La Presse canadienne/Graham Hughes

Les négociations pour le renouvellement de la convention collective des syndiqués du Groupe TVA à Montréal ont pris un nouveau tournant mercredi midi lorsque les employés ont massivement quitté le lieu de travail.

«Les négociations piétinent à TVA. Pas d'entente... pas de soirée électorale!», pouvait-on lire sur les deux camions stationnés près des manifestants.

Le débordement occasionné par cette manifestation a bloqué le boulevard de Maisonneuve devant l'édifice de TVA.

«Sans surprise, il s'agit d'un moyen de pression de la part du Syndicat», a affirmé Véronique Mercier, vice-présidente communications du Groupe TVA. «Quoi qu'il arrive, la direction de TVA tient à confirmer qu'elle a tout mis en place pour assurer la diffusion de la soirée électorale ainsi que sa programmation d'automne», a-t-elle ajouté.

La soirée électorale aura lieu le 1er octobre prochain.

Un torchon qui brûle depuis plusieurs mois

Les quelque 800 employés syndiqués de TVA à Montréal, sans convention collective depuis le 31 décembre 2016, ont voté pour des moyens de pression allant jusqu'à la grève à 86,5 %, le 26 août dernier.

«C'est certain pour nous, s'il n'y a pas d'entente, nous utiliserons notre droit de grève. Ce n'est pas vrai que nous allons assister à la disparition de nos emplois les bras croisés», a déclaré dans un communiqué Marc-André Hamelin, président du Syndicat des employés de TVA SCFP 687.

Selon le Syndicat des employés de TVA SCFP 687, le blocage à la table de négociation se situe principalement sur les pratiques de TVA à transférer le travail normalement accompli par les employés vers d'autres filiales de Québecor comme Québecor Média ou vers les studios MELS.

Véronique Mercier a affirmé que le «Syndicat fait de la désinformation à l'effet que des tâches des employés de TVA seraient transférées vers des employés d'autres filiales de Québécor». «Des dispositions sont prévues à la convention collective qui encadre et protège les employés contre la sous-traitance, incluant si ce sous-traitant est une filiale de Québecor ou de Groupe TVA.»

Le syndicat des employés de TVA représente près de 800 employés de tous les domaines oeuvrant pour la station principale du réseau TVA à Montréal.