POLITIQUE
05/09/2018 16:04 EDT | Actualisé 05/09/2018 16:04 EDT

Plus de la moitié des Québécois sont insatisfaits du système de santé, selon une étude de l'IEDM

L’insatisfaction est la plus forte chez les répondants âgés de 35 à 54 ans.

Getty Images/iStockphoto

Le système de santé demeure au premier rang des enjeux qui préoccupent les Québécois.

Alors que la campagne électorale bat son plein, un sondage Léger réalisé pour l'Institut économique de Montréal (IEDM) révèle que la majorité des Québécois (70%) est d'accord pour que des entrepreneurs privés bonifient l'offre de soins de santé, pourvu que ceux-ci restent couverts par l'État.

La plupart d'entre eux (58%) se disent également insatisfaits du système de santé et croient que les milliards injectés depuis dix ans n'ont pas donné de bons résultats.

L'idée de confier la gestion des hôpitaux publics à des entreprises privées ne fait pas l'unanimité au sein de la province. 42% des Québécois seraient favorables à cette option, contre 44%.

«Les résultats de ce sondage sont clairs: les Québécois sont prêts à ce que le privé joue un rôle plus important dans la prestation des services de santé sans que l'universalité du système soit remise en question, plutôt que de continuer à lancer de l'argent sur le problème», soutient Germain Belzile, chercheur associé senior à l'IEDM.

L'insatisfaction envers le système de santé est la plus forte chez les répondants âgés de 35 à 54 ans (64 % sont insatisfaits). Les 35 ans et plus sont également très nombreux (plus des deux tiers) à trouver que les sommes additionnelles injectées depuis dix ans par le gouvernement du Québec en santé n'ont pas donné de bons résultats.

« L'appui des Québécois à l'entrepreneuriat dans un système de santé universel n'est pas étonnant. Ça se fait dans à peu près toute l'Europe, et l'accès aux soins y est meilleur qu'ici », souligne Patrick Déry, analyste en politiques publiques à l'IEDM.

Ce sondage web a été effectué du 24 au 27 août 2018 auprès d'un échantillon représentatif de 1034 Québécois âgés de 18 ans et plus.