POLITIQUE
04/09/2018 16:38 EDT | Actualisé 04/09/2018 19:59 EDT

Radio-Canada dénonce l'utilisation du titre d'«À la semaine prochaine» dans une publicité du PQ

Le diffuseur public n'entend pas à rire.

Radio-Canada
Philippe Laguë et Dominic Paquet lors d'un enregistrement d'«À la semaine prochaine».

Radio-Canada dénonce l'utilisation du titre de l'émission satirique À la semaine prochaine dans une publicité partisane du Parti québécois diffusée à la radio commerciale.

Dans la publicité, un homme avec la voix ressemblant à celle de l'animateur de l'émission, Philippe Laguë, lance: «Heille, un résidant de CHSLD, qu'est-ce qu'il dit après son bain? À la semaine prochaine!». Une seconde voix dit ensuite «non, elle n'est vraiment pas drôle. C'est pour ça qu'au Parti québécois on va réinvestir dans le soutien à domicile».

Philippe Laguë avait d'ailleurs décrié l'imitation de sa voix et de son style par le PQ, plus tôt ce matin, en entrevue au Devoir.

📣 LES ÉLECTIONS SUR FACEBOOK

Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe

«Québec 2018: les élections provinciales»!

Dans un communiqué, la société d'État soutient que la publicité contrevient au droit d'auteur sur le titre, le style et le contenu de l'émission, mais également qu'elle peut porter préjudice à Radio-Canada en période de campagne électorale, «alors que la moindre apparence de connivence avec un parti en lice peut remettre en question la crédibilité et l'impartialité de notre couverture».

Radio-Canada dit étudier les mesures à prendre dans les circonstances et n'émettra aucun autre commentaire.

La pub restera en ondes, dit Lisée

Interrogé à ce sujet, le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, a indiqué mardi après-midi que la publicité ne serait pas retirée des ondes.

Il a répété à maintes reprises que personne ne détient de droits sur une phrase courante de la langue française telle que "à la semaine prochaine".

Et puis, une émission de lutte s'en servait bien avant l'émission animée par Philippe Laguë, a dit M. Lisée. Il faisait référence au lutteur Édouard Carpentier dans son émission télévisée "Lutte Grand Prix" et sa phrase-clé : " la semaine prochaine? Si Dieu le veut "Moi, j'ai l'impression que c'est un 'stunt' pour donner de la publicité à cette excellente émission qui s'appelle " la semaine prochaine". Ils sont ingénieux à Radio-Canada".

Ces mots n'appartiennent pas au diffuseur public, dit-il. Prétendre le contraire serait "extraordinairement farfelu", a répété le chef, commençant à être irrité par les nombreuses questions des journalistes à ce sujet.

Mais cela fait aussi de la publicité à notre publicité, a convenu M. Lisée, tout sourire.

La publicité reprend le ton et la formule de la campagne publicitaire du PQ lancée peu avant le déclenchement des élections sur le thème de "blagues de péquiste".

M. Lisée assure que les concepteurs de la publicité et ceux qui les ont enregistrées ne connaissaient pas l'émission diffusée par Radio-Canada.

Ils ne pouvaient donc pas la copier, a tranché le chef.

Avec La Presse canadienne