NOUVELLES
04/09/2018 11:43 EDT | Actualisé 04/09/2018 17:37 EDT

Colin Kaepernick est l'un des visages de Nike pour une nouvelle campagne et ça ne plaît pas à tout le monde

Certains Américains ont utilisé des manières extrêmes pour faire savoir leur mécontentement face au choix de Nike.

L'entente entre Nike et Colin Kaepernick suscite plusieurs débats sur internet tandis que les amateurs de sports réagissent à l'embauche par l'équipementier d'un athlète réputé pour avoir amorcé un mouvement de protestation des joueurs de la NFL contre la brutalité policière, les inégalités raciales et d'autres causes sociales.

Cette association entre l'ex-quart des 49ers de San Francisco et Nike était un des sujets les plus populaires sur Twitter et d'autres réseaux sociaux. Certains ont exigé un boycot des chaussures et vêtements, voire de retirer le crochet signature de la marque sur leur équipement. D'autres ont apporté un autre son de cloche, indiquant que le contrecoup accusé par Nike était preuve que ce débat polarisant était passé bien au-delà de savoir si les joueurs de la NFL ont le droit de manifester pendant l'hymne national joué avant les rencontres.

La vedette de la musique country John Rich a mis en ligne une photo de l'un des membres de son équipe technique avec le haut de ses bas découpés dans les mains avec la mention: "Préparez-vous, Nike. Multipliez ça par des millions". Le tweet a été relayé plus de 10 000 fois et reçus plus de 30 000 mentions "j'aime", en plus de susciter des milliers de commentaires.

Rich, du duo Big & Rich, est un ex-participant à la téléréalité "The Celebrity Apprentice" du président Donald Trump. Il dit appuyer le droit à la manifestation, mais ne plus appuyer Nike depuis son association avec Kaepernick.

Le président Trump, grand critique des joueurs de la NFL qui manifestent pendant l'hymne national, n'a pas réagi mardi, bien qu'il ait demandé avec insistance à la ligue de suspendre ou congédier les joueurs qui manifestent pendant l'hymne national. Il est souvent intervenu dans ce qui est devenu l'un des débats les plus controversés du monde du sport.

L'avocat de Kaepernick Mark Geragos a annoncé l'entente sur Twitter, disant de Kaepernick qu'il est une "icône américaine". Kaepernick a aussi mis en ligne une publicité de Nike, sur laquelle on ne voit que son visage avec le message: "Croire, même si ça signifie tout sacrifier", accompagné du mot-clic Just Do It.

Kaepernick avait déjà un contrat avec Nike qui devait venir à échéance, mais il a été renégocié afin qu'il devienne l'un des visages de la campagne des 30 ans de "Just Do It", selon une personne au fait des clauses de l'entente de plusieurs années. Cette personne a requis l'anonymat puisque Nike n'a pas officiellement annoncé son association avec le footballeur.

Cette personne a révélé que Kaepernick sera utilisé sur plusieurs plateformes, dont des panneaux réclame, ainsi que des publicités télévisées et en ligne. Nike créera également une ligne de vêtements pour Kaepernick et contribuera à sa fondation Know Your Rights. Cette entente fait de Kaepernick l'un des joueurs de la NFL les mieux rémunérés par l'équipementier.

LIRE AUSSI:

Nike fournit également la NFL pour tous ses uniformes et vêtements portés sur les lignes de côté. L'entente, reconduite en mars dernier, est valide jusqu'en 2028.

La semaine dernière, Kaepernick a inscrit une victoire judiciaire dans sa lutte contre la NFL et ses 32 équipes quand un arbitre a permis à sa cause de progresser devant les tribunaux. Le quart-arrière prétend que les propriétaires d'équipe se sont ligués pour le tenir à l'écart en raison du mouvement de protestation qu'il a lancé.

Kaepernick prétend que les propriétaires ont contrevenu à la convention collective en conspirant pour le laisser sans emploi. Sa cause repose sur la collusion alléguée des propriétaires pour le tenir à l'écart plutôt que sur une décision individuelle de la part des 32 propriétaires.

Un grief similaire a été déposé par son ex-coéquipier des 49ers Eric Reid, dun demi de sûreté étoile qui s'est joint à lui pour manifester.

Vendredi soir, Kaepernick et Reid _ aussi sans emploi _ ont tous deux reçu une chaleureuse ovation lorsque présentés sur l'écran géant aux Internationaux des États-Unis, lors du match opposant Venus à Serena Williams.

Pendant ce temps, la ligue et l'Association des joueurs n'ont toujours pas convenu si les joueurs qui manifesteront cette saison sont passibles de sanction. Les propriétaires ont approuvé une politique exigeant des joueurs qu'ils soient debout pendant l'hymne national, mais leur permettant de retraiter au vestiaire s'ils le désirent.

La ligue et le syndicat ont toutefois mis cette politique sur la glace après que les Dolphins de Miami eurent décidé que ces manifestations pouvaient être considérées comme une conduite préjudiciable à l'équipe, ce qui peut entraîner des amendes, voire une suspension.

Mécontentement sur les réseaux sociaux

Des utilisateurs sur les médias sociaux sont visiblement en désaccord avec la décision de Nike.

Plusieurs personnes ont brûlé des produits de l'entreprise pour protester contre ce choix de faire de Kaepernick l'un des visages de la campagne pour les 30 ans du slogan «Just Do It».

L'utilisateur «Sean Clancy» sur Twitter a indiqué qu'il allait probablement acheter une paire de souliers de la marque Adidas en publiant une vidéo de ses souliers Nike en feu.

Un autre utilisateur, «AlterAtYeshiva», a pour sa part publié une vidéo de souliers Nike qui brûlaient alors qu'on peut entendre l'hymne national américain, «The Star-Spangled Banner».

Certains utilisateurs ont aussi appelé à un boycottage de la marque Nike.

Avec des informations du HuffPost Québec.