DIVERTISSEMENT
02/09/2018 22:28 EDT | Actualisé 03/09/2018 00:32 EDT

Ricardo Larrivée révèle pourquoi il ne fait pas le saut en politique

«Je ne suis pas en élections, mais je suis en élections tout le temps...»

Karine Dufour via Radio-Canada

Ricardo Larrivée était de passage à l'émission Le beau dimanche, ce 2 septembre, et il ne s'est pas gêné pour s'indigner de l'état actuel du système d'éducation québécois... tout en se montrant optimiste pour la suite des choses.

Celui qui lançait récemment un nouveau livre pour enfants et qui entamera sa dix-septième saison à la barre de l'émission Ricardoa été présenté par Jean-Philippe Wauthier comme «le prof d'économie familiale des années 2000».

«C'a été une grave erreur comme société de retirer les cours d'économie familiale, a aussitôt répliqué Ricardo Larrivée. On les a enlevés à un moment où les garçons étaient aussi intéressés que les filles par ça.»

L'animateur et homme d'affaires a ensuite expliqué qu'il essayait d'utiliser sa notoriété pour avoir une influence positive sur le cour des choses. «J'aurais adoré faire de la politique, mais je le fais autrement. J'essaie de faire ma contribution comme citoyen», a-t-il expliqué.

«Moi, je ne suis pas en élections, mais je suis en élections tout le temps. Parce que je veux convaincre les gens que, comme société, on peut changer [...] On a une puissance comme citoyen qu'on doit utiliser.»

Si on investissait dans l'éducation, on serait moins obèse, plus heureux et plus en santé.Ricardo Larrivée

Ricardo Larrivée est impliqué dans le projet Lab-École avec Pierre Lavoie et Pierre Thibault, projet dans lequel le gouvernement Couillard a investi 60 millions de dollars pour construire, agrandir et transformer sept écoles primaires.

Le chef cuisinier n'a d'ailleurs pas caché son mécontentement sur le fait qu'on ne parle pas assez de l'état du système d'éducation.

«C'est une phrase qui est grave, mais peut-on avoir la maudite paix avec la santé et parler d'autre chose? Dans 20 ans, c'est peut-être 70 % du budget du Québec qui va être englouti dans la santé, et ça va être aussi long et on ne sera pas mieux.»

Ricardo Larrivée a d'ailleurs louangé l'apport de l'actuel ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, dans le projet Lab-École, lui qui a montré son soutien à l'initiative en sachant pertinemment qu'il ne serait pas le ministre en poste lorsque celle-ci serait enfin réalisée.

Mes enfants méritent mieux que de manger en cinq minutes dans les marches d'une école pleine de champignons.Ricardo Larrivée

Suite à ces déclarations, Jean-Philippe Wauthier a finalement posé «la question qui tue» à son invité, à savoir pourquoi ce dernier n'effectuait pas le saut en politique.

«J'ai envie de rester marié le plus longtemps possible, a confié Ricardo. À la base, je pense que c'est vraiment un choix familial [...] Aller en politique, c'est un don de soi extrême, difficile et ingrat.»

«La grande majorité des politiciens qui sont là donnent une grande partie de leur santé, de leur vie personnelle et familiale [...] Je suis un believer. Je pense que les gens qui sont là veulent qu'il se passe des choses. Après ça, libre à nous de nous impliquer comme citoyen et d'essayer de l'orienter du bord qui nous intéresse.»

Ricardo Larrivée sera de retour à la barre de l'émission Ricardo le lundi 10 septembre à 11h, sur les ondes d'ICI Télé.

À voir également :