BIEN-ÊTRE
31/08/2018 14:48 EDT | Actualisé 10/05/2019 10:25 EDT

Soul.City : une appli de voyage qui répond à vos envies du moment

Elle est québécoise en plus!

Westend61 via Getty Images

Prévoir son voyage peut être à la fois sécurisant, mais aussi ennuyeux. Imaginez-vous lever le lendemain d'une fête bien arrosée, l'estomac à l'envers et devoir aller faire la croisière que vous avez réservée il y a six mois. Ordinaire! Avec l'application québécoise Soul.City, plus besoin de prévoir, elle vous propose des expéditions personnalisées selon vos envies du moment.

Êtes-vous en mode party? Voulez-vous faire plaisir aux enfants ou encore êtes plus en mode relax à cause du décalage horaire? Mieux, vous voulez vous faire surprendre? L'application a des itinéraires pour vous adaptées au temps dont vous disposez : 2, 4 ou 6 heures, à votre convenance.

«Les personnes cherchent à vivre des expériences toujours plus personnalisées dans tout type de contextes, y compris lorsqu'ils voyagent, explique Annick Charbonneau, co-fondatrice. Lorsque nous avons lancé Soul.City en 2016, nous avions remarqué que le feeling constituait une composante indéniable dans l'expérience des touristes.»

Attention, toutefois, Soul.City n'est pas un guide touristique audio, c'est plutôt un bon carnet d'adresses, un peu comme les Routard et Ulysse, mais sur notre téléphone.

L'application mobile franco-montréalaise a récemment ajouté des parcours et de nouvelles villes à son offre. On compte maintenant huit grands centres. Parmi eux, San Francisco, Barcelone, Vienne, Tokyo et, bien sûr, Montréal.

Une bonne action

Depuis peu, à Montréal, il est possible d'opter pour le parcours Bien-être créé par la Fondation du cancer du sein du Québec. Les participants sont guidés vers plusieurs lieux tels que le Parc Lhasa de Sala, en hommage à l'artiste américo-mexicaine installée à Montréal et décédée d'un cancer du sein en 2010. Le tout afin d'appuyer la cause, de faire preuve de solidarité envers les victimes et de faire de l'exercice, ce qui aide à diminuer les risques de cancer du sein.

  • Les participants sont entre autres invités à noter le nombre de kilomètres franchis afin d'atteindre l'un des objectifs de la Virée Rose, soit de cumuler 209 850km.

VOIR AUSSI :

Galerie photo Les destinations soleil de l'automne Voyez les images