BIEN-ÊTRE
29/08/2018 16:32 EDT | Actualisé 29/08/2018 16:32 EDT

Sept habitudes toxiques observées chez les pervers émotionnels

Il est parfois difficile d’identifier la violence psychologique.

Au fil du temps, la violence morale vient à peser sur la santé et le bien-être.
MIXMIKE VIA GETTY IMAGES
Au fil du temps, la violence morale vient à peser sur la santé et le bien-être.

Les traces laissées par la violence émotionnelle sont peut-être invisibles, mais elles n'en sont pas moins douloureuses.

Si la violence physique est facilement reconnaissable, ce n'est pas le cas de la maltraitance psychologique. Si vous êtes une victime ou que vous soupçonnez quelqu'un d'être dans cette situation, il est donc important de reconnaître les signes.

D'après Beverly Engel, psychothérapeute et autrice du livre The Emotionally Abusive Relationship, "des mois, voire des années de harcèlement émotionnel peuvent déformer notre perception des choses, et affecter notre santé mentale. Tout se passe dans la sphère privée et il n'y a généralement aucun témoin pour confirmer les faits".

La violence morale prend de nombreuses formes: insultes, critiques, accusations, humiliations, etc. Elle se caractérise aussi par des tentatives de destruction psychologique en rabaissant la personne et en donnant de l'affection au compte-gouttes pour garder le contrôle de la relation. Un pervers émotionnel tente également de maîtriser les dépenses d'argent, les déplacements, la tenue et les fréquentations de l'autre.

La première étape est cruciale, bien que difficile: prendre conscience d'être piégé(e) dans une relation émotionnellement violente.

"Accepter la vérité sur sa relation abusive est quelque chose d'effrayant", déclare Lisa Ferentz, travailleuse sociale clinicienne et éducatrice spécialisée dans les traumatismes. "Dans un couple, on s'investit corps et âme, et notre monde tourne autour de l'autre. Minimiser les défauts et inventer des excuses pour expliquer le comportement de son partenaire est une solution de facilité compréhensible."

Il est conseillé de consulter un professionnel, de rejoindre un groupe de soutien et de se confier à un proche qui pourrait aider à mettre un terme à la relation, en toute sécurité.

Pour aider à identifier ces dynamiques malsaines au sein d'un couple, des experts en relations humaines nous ont révélé ces habitudes toxiques qu'ont les pervers émotionnels.

1. Ils n'assument pas leurs responsabilités et trouvent toujours un moyen de rejeter la faute sur vous

"Il est très rare qu'un pervers émotionnel prenne ses responsabilités. Sa tactique est de projeter sa faute sur la victime en déformant la réalité pour prouver que l'autre est coupable. Le problème importe moins que le fait de nier son propre rôle dans l'échec." — Carol A. Lambert, psychothérapeute et autrice du livre Women With Controlling Partners.

2. Ils sont aimants et attentionnés au départ, mais ça ne dure pas

"Un partenaire émotionnellement violent sait user de ses charmes pour séduire sa victime. Ensuite, il fait croire que tous les comportements suivants sont des preuves de son amour inconditionnel: une surveillance continue, des textos incessants, de plus en plus de temps en tête à tête, et le refus de toute volonté d'indépendance. Ce qui pourrait être pris pour de la jalousie au premier abord devient rapidement une tentative acharnée de contrôle qui amène à douter de soi et à déposséder l'autre de son amour-propre." — Lisa Ferentz

3. Ils minimisent vos forces et vos réussites

"Imaginons que vous ayez obtenu le premier prix lors d'un concours d'écriture. Au lieu de vous féliciter, il dira: 'Oui, en même temps, vous n'étiez que dix.' Les pervers émotionnels ont également tendance à discréditer vos sentiments, avec des remarques telles que: 'Pourquoi tu en fais tout un plat?' ou bien 'Oh, ma pauvre, tu es vexée'. Pour eux, vous êtes trop sensible, trop émotive ou folle. Ils méprisent totalement vos opinions ou vos idées et les tournent en ridicule ('Tu racontes n'importe quoi.'). Vos intuitions sont fausses et ils le font savoir par des phrases comme: 'Tu en fais tout un plat' ou 'Il faut toujours que tu exagères.'" — Beverly Engel

4. Ils s'énervent lorsque vous n'êtes pas d'accord avec eux

"Ils ne tolèrent pas que leur partenaire soit d'un avis différent du leur. Ils considèrent cette différenciation comme une attaque personnelle. Ils se sentent persécutés et partent dans des accès de colère. Dans leur esprit, le pervers émotionnel, c'est l'autre, pas eux." — Carol A. Lambert

5. Ils trouvent des excuses pour expliquer leur comportement destructeur

"Ils justifient leur conduite abusive en la mettant dans un contexte précis: le stress, la fatigue, l'émotion, l'alcool, etc. Leur cerveau a alors la permission de réitérer le comportement violent dès que le contexte le permet. Le pervers émotionnel puise ainsi dans l'adrénaline produite pour amplifier sa confiance en soi." — Steven Stosny, psychologue et auteur du livre Empowered Love.

6. Ils vous isolent de votre famille et de vos amis pour devenir le centre de votre monde

"Un partenaire émotionnellement violent essaye systématiquement de séparer sa victime de son entourage: ses amis, sa famille, ses collègues, sa communauté religieuse, etc. Cet isolement rend la victime dépendante et réduit les chances qu'une personne extérieure soit témoin des abus. Plus la victime est seule, plus il est compliqué pour elle de renouer des liens extérieurs et de sortir de cette relation abusive." — Lisa Ferentz

7. Ils ont des attentes irréalistes de leur relation et de leur partenaire

"Ils ont des exigences invraisemblables envers leur victime et insistent pour passer tout leur temps avec elle. Il faut que l'autre mette tout de côté pour s'occuper du pervers émotionnel. Peu importe les efforts fournis, ils ne sont jamais satisfaits et dénigrent tout ce qui n'est pas conforme à leurs standards. Ils s'attendent à ce que l'autre partage leurs opinions et s'emportent si ce n'est pas le cas." — Beverly Engel

Cet article, publié à l'origine sur le HuffPost américain, a été traduit par Héloïse Guilloteau pour Fast for Word.