DIVERTISSEMENT
29/08/2018 14:47 EDT | Actualisé 29/08/2018 14:47 EDT

Ça va «clasher» cet automne à VRAK

Une saison qui sera marquée par les débuts de «Clash», et la fin du «Chalet»...

Paméla Lajeunesse

Clash : voilà le nom de la grande nouveauté de la saison à VRAK! Mettant en vedette Ludivine Reding et une brochette de talentueux jeunes acteurs déjà aimés des spectateurs de leur génération, la quotidienne de Fabienne Larouche promet des soirées fortes en émotions.

Dans l'univers de Clash

«Clash, c'est une grosse distribution, il y a énormément de gens et d'histoires qui s'entremêlent, explique Ludivine Reding. La mienne est celle de Jasmine, qui a eu un accident d'auto avec les personnages de Robin et Christophe, son ami et son chum, qui sont maintenant en fauteuil roulant. Mon personnage s'en sort complètement indemne. C'est un peu l'histoire de sa culpabilité face à eux, le questionnement à savoir pourquoi eux et pas elle. Elle met son rêve de devenir une grande danseuse internationale de côté pour rester avec eux, ils finissent par habiter dans le même appartement. Ce sont vraiment les relations humaines entre ces trois amis; la façon dont ils s'entraident et dont ils ont chacun été blessés. Clash, c'est l'ensemble des relations amicales entre cinq amis qui se soutiennent malgré les malchances de la vie. Tout leur arrive.»

L'interprète de la mémorable Fanny de la série Fugueuse se dit enchantée par la confiance que Fabienne Larouche lui a accordée, elle qui aurait pu être confinée un moment dans ce premier rôle si marquant qui l'a révélée au public québécois.

Paméla Lajeunesse

«Tous les acteurs ont eu un rôle marquant qui leur a permis d'être connu, ajoute celle qui a trouvé intéressant ce nouveau défi de tourner dans une quotidienne (Clash comprendra 48 épisodes). Fugueuse m'a apporté une expérience. J'ai grandi à travers ce personnage de manière professionnelle, mais aussi humaine. Ma vie a changé, je n'étais pas connue avant, pas du tout. J'ai quand même eu le temps de m'adapter à cette nouvelle vie, car cela fait tout de même 8 mois que la série a été diffusée. Je suis super reconnaissante et choyée de tout ce qui m'arrive et les gens que je rencontre sont toujours très gentils.»

L'actrice retrouve une amie de Fugueuse sur le plateau de Clash : la comédienne Laurence Latreille (qui interprétait le personnage d'Ariane). «Ludivine et moi ne partageons malheureusement pas de scènes ensemble lors de cette première saison, mais qui sait ce que l'avenir nous réserve, explique-t-elle. Je joue Jessica, qui est la copine de David, qui est atteint d'aphasie suite à un AVC. Je ne peux pas trop en révéler, mais on apprend que mon personnage a une espère de double vie et de drôles d'intentions. C'est un beau personnage à jouer et on est une très belle équipe, on s'est tous aimés très rapidement. Et puis, me retrouver à VRAK, c'est super, car quand j'étais petite, je regardais vraiment toutes les émissions. C'est vraiment mon époque alors avoir la chance de m'y retrouver, à 23 ans, je trouve cela fantastique», ajoute celle qui poursuit en parallèle une carrière en musique, en plus d'offrir des conférences portant sur le féminisme.

«Je suis le père d'un des jeunes, lance Réal Bossé, qui fait aussi partie de la distribution de Clash. Je pense que c'est une série que les jeunes vont aimer écouter, car il y a du bien beau monde là-dedans. Ça marche bien. Les parents ont aussi leurs aventures. Mon personnage est un beau personnage, même s'il a de la misère et beaucoup de problèmes. Il a deux enfants, dont un qui est possiblement atteint d'Asperger et un autre qui se retrouve en fauteuil roulant. Il ya quelque chose de trippant dans sa relation avec ses deux fils, avec qui il fait ce qu'il peut.»

«Je joue pour les jeunes depuis très longtemps, ajoute-t-il. Il y a quelque chose de très stimulant à travailler avec et pour eux. Cela a toujours fait partie de ma vie et de mes choix. J'aime rencontrer de nouveaux acteurs, de nouveaux réalisateurs et une autre génération aussi, pour éviter de me perdre dans cette vielle patente.» (Clash : du lundi au jeudi à 19h30, dès le 5 novembre)

Galerie photo VRAK: lancement de la programmation d'automne Voyez les images

La fin d'une époque, la fin du Chalet

En plus de nouveaux épisodes des émissions Code G. (suite de la saison 2, les mardis à 21 h, dès le 4 septembre), ALT (les mercredis à 18 h, dès le 5 septembre), #5règles (qui se poursuivra à l'automne), Jérémie (les jeudis à 19 h, dès le 6 septembre) et de Max et Livia (saison 2, les mardis à 18 h, dès le 4 septembre), les jeunes téléspectateurs auront un deuil important à faire cette année. Ce sera la dernière saison de la populaire émission Le chalet.

«C'est une super belle aventure qui va se terminer, mais en même temps, c'est quelque chose de nouveau qui va commencer, explique Félix-Antoine Tremblay. Je suis super excité, même si j'appréhende la fin de l'émission, même si on le savait depuis le départ. Évidemment, ça ne se termine pas parce que ce n'est pas bon ni parce que les gens ne sont plus au rendez-vous; au contraire, on est le show numéro 1 à VRAK. C'est vraiment parce qu'on ne veut pas étirer la sauce, ni perdre l'intérêt des gens.»

«Cette année, on va vraiment miser sur la qualité de la saison, car on veut partir en force, poursuit-il. Déjà qu'on a marqué l'imaginaire, on veut vraiment le marquer au fer chaud pour être sûr qu'on va s'en souvenir longtemps. Ce sera la saison la plus intense. Il y a beaucoup de choses qui vont se régler, même si on va passer par mille émotions. Tous les personnages vont se retrouver un peu. Frank, mon personnage, va enfin réaliser un grand rêve. Ce personnage m'a permis de créer des liens super intenses avec les jeunes et les parents, donc si je suis associé à ce personnage pendant un bout de temps, ça ne me stresse pas du tout, car il m'a tellement apporté : je lui dois autant que ce qu'il m'a donné.»

VRAK sera en débrouillage entre le 23 octobre et le 20 novembre chez certains câblodistributeurs.