POLITIQUE
25/08/2018 19:05 EDT | Actualisé 25/08/2018 19:07 EDT

Le Parti québécois veut voir plus de toits verts avec des fruits et des légumes

S'il est élu, il favorisera l'installation de serres sur les édifices en milieu urbain.

LA PRESSE CANADIENNE

Le Parti québécois (PQ) veut voir plus de toits verts avec des fruits et des légumes: s'il est élu, il favorisera l'installation de serres sur les édifices en milieu urbain.

Pour ce faire, il accordera des rabais de taxes foncières de cinq ans aux propriétaires qui érigent une serre sur le toit de leur nouvelle construction.

Le chef péquiste, Jean-François Lisée, a fait cette promesse verte samedi dans un jardin communautaire à l'occasion de sa première visite de campagne électorale dans sa circonscription de Rosemont, à Montréal.

Selon le PQ, cette mesure serait bonne pour l'environnement parce qu'elle réduirait les gaz à effet de serre (GES) et lutterait contre les îlots de chaleur. Elle permettrait aussi aux habitants de ces édifices de manger des aliments sains.

"Ç'a un impact positif sur la qualité de vie, sur la qualité des aliments", a fait valoir le chef.

On ne sait pas combien d'immeubles pourraient bénéficier de cette initiative, qui ne s'appliquerait qu'aux nouvelles constructions. Le rabais de taxes foncières vise à aider ceux qui installent des toits verts, car ces derniers coûtent plus cher, a expliqué M. Lisée.

Mais le PQ estime le coût de cette mesure à 3,4 millions $ sur quatre ans.

La formation politique vise particulièrement les gros projets d'édifices commerciaux ou industriels, mais n'exclut pas pour autant ceux du secteur résidentiel.

La mesure s'inspire d'un programme déjà en place à Montréal. Dans la métropole, le PQ doublerait la mise concernant le rabais de taxes. Pour les villes où un tel programme n'existe pas, le PQ offrirait quand même un rabais de taxes.

À voir aussi:

Galerie photoLa campagne électorale en images Voyez les images