POLITIQUE
25/08/2018 10:29 EDT | Actualisé 25/08/2018 10:33 EDT

Québec solidaire s'oppose au 3e lien, «une idée des vieux partis»

Voilà qui va faire jaser dans la vieille capitale.

Gabriel Nadeau-Dubois, en point de presse avec les candidats solidaires Catherine Dorion et Sol Zanetti, a affirmé que le 3e lien était «une idée de vieux partis».
Facebook/Gabriel Nadeau-Dubois
Gabriel Nadeau-Dubois, en point de presse avec les candidats solidaires Catherine Dorion et Sol Zanetti, a affirmé que le 3e lien était «une idée de vieux partis».

Le co-porte-parole de Québec solidaire Gabriel Nadeau-Dubois a réitéré l'opposition de son parti à l'idée de construire un troisième lien entre Québec et Lévis. Selon le parti de gauche, bâtir davantage d'autoroutes est une «vieille idée» des «vieux partis».

En point de presse à Québec, samedi, M. Nadeau-Dubois a annoncé qu'un gouvernement solidaire abolirait le bureau de projet mis sur pied par les libéraux pour étudier les différents scénarios quant à un éventuel 3e lien.

Le troisième lien amènerait à Québec plus de congestionSol Zanetti, candidat de Québec solidaire dans Jean-Lesage

Selon le député solidaire, la science est claire: «construire plus d'autoroutes, ça ne fonctionne pas».

M. Nadeau-Dubois a toutefois affirmé que son parti était «bien conscient» des problèmes de congestion dans la région.

Mais selon lui, la solution passe par un réinvestissement massif dans les transports collectifs.

📣 LES ÉLECTIONS SUR FACEBOOK
Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe
«Québec 2018: les élections provinciales»!

Québec solidaire promet notamment de diminuer de moitié les tarifs de transport en commun en ville.

«Le troisième lien amènerait à Québec plus de congestion», a déclaré Sol Zanetti, candidat de Québec solidaire dans la circonscription de Jean-Lesage.

«On l'a vu, au Texas, en 2011, la construction d'une autoroute, la Katy Freeway a 26 voies, et six ans après sa construction, les automobilistes passaient 51 pour cent plus de temps sur les routes.»