POLITIQUE
24/08/2018 13:45 EDT | Actualisé 24/08/2018 15:07 EDT

La Meute prépare une série de manifestations électorales le 25 août

Le groupe anti-islam radical veut que les partis se prononcent sur l'identité et la définition de la nation québécoise.

Renaud Philippe / Reuters

La Meute sera dans la rue samedi. Le groupe, qui se présente comme étant contre l'islam radical, planifie des «manifestations mobiles en simultané» dans diverses régions du Québec.

Considéré comme le plus important groupe de la droite identitaire au Québec, La Meute dit vouloir influencer les élections. Selon son porte-parole Sylvain Brouillette, le groupe veut rappeler aux candidats «qu'avec 40 000 membres, la Meute a un potentiel de 40 000 votes».

Le groupe réclame, entre autres, un débat sur l'identité et sur la définition de la nation québécoise. Il souhaite aussi la fin des accommodements religieux.

Parmi les autres revendications, on retrouve notamment l'intégration des immigrants pour palier le manque de main-d'oeuvre en région. Le groupe demande également des mesures pour éviter que les nouveaux arrivants au Québec ne quittent pour d'autres provinces.

La Meute s'est souvent défendu d'être contre l'immigration, malgré sa participation à plusieurs manifestations anti-immigration au cours des derniers mois. Ils ont manifesté à Montréal, Québec et Saint-Bernard-de-Lacolle, lieu de passage de plusieurs migrants qui traversent la frontière de façon irrégulière.