Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Une nuit blanche occupée à poser des pancartes électorales

Bonjour, le café!

Plusieurs oiseaux de nuit ont veillé très tard afin de pouvoir poser les premières pancartes de leurs candidats, à quelques heures du déclenchement de la campagne électorale.

Déjà en fin d'après-midi, mercredi, on voyait des pancartes de Vincent Marissal, candidat solidaire dans Rosemont.
Déjà en fin d'après-midi, mercredi, on voyait des pancartes de Vincent Marissal, candidat solidaire dans Rosemont.
Voici Frédéric Lapointe, candidat péquiste dans Maurice-Richard à Montréal, qui fait lui-même le boulot!
Voici Frédéric Lapointe, candidat péquiste dans Maurice-Richard à Montréal, qui fait lui-même le boulot!
Une échelle est de mise pour les poteaux dans Laval-des-Rapides. Ici, des bénévoles pour le candidat libéral Saul Polo.
Une échelle est de mise pour les poteaux dans Laval-des-Rapides. Ici, des bénévoles pour le candidat libéral Saul Polo.
Des bénévoles tout sourire pour Chantal Rouleau, candidate caquiste dans Pointe-aux-Trembles.
Des bénévoles tout sourire pour Chantal Rouleau, candidate caquiste dans Pointe-aux-Trembles.
Même les plus jeunes s'y mettent pour Jean-Martin Aussant, candidat du PQ dans Pointe-aux-Trembles.
Même les plus jeunes s'y mettent pour Jean-Martin Aussant, candidat du PQ dans Pointe-aux-Trembles.

Selon la loi, les partis pouvaient commencer à poser leurs pancartes électorales à compter de minuit.

Dans tous les cas, on leur souhaite tous une bonne campagne électorale. N'oubliez pas de dormir!

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.