Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Pouvez-vous traiter une infection vaginale à levures chez vous?

La vérité sur les traitements sans prescription du médecin.

Si vous avez déjà ressenti une démangeaison intense et soudaine ainsi qu'un étrange écoulement dans votre vagin, vous saviez probablement que quelque chose clochait. Et le blâme est généralement attribué à une infection à levures.

Une infection à levures est une prolifération commune, mais inconfortable du champignon Candida (causant une mycose) autour de la vulve ou de la zone entourant l'ouverture du vagin. Outre les deux symptômes mentionnés ci-haut, les problèmes les plus courants qui viennent avec une telle infection sont des «douleurs en urinant et des brûlements vaginaux», selon Megan Quimper, gynécologue-obstétricienne au Centre médical Wexner de l'Université d'État d'Ohio.

Depuis un certain temps déjà, vous pouvez acheter sur les tablettes de la pharmacie des traitements à faire à la maison - ce qui semble vraiment faciliter le processus de guérison de ces malheureux symptômes. Mais remplacent-ils vraiment une consultation chez un médecin?

C'est une question compliquée, selon Lauren Streicher, professeure d'obstétrique et de gynécologie à la Feinberg School of Medicine de l'Université Northwestern et auteur de Sex Rx. En fait, «la plupart du temps, les gens pensent qu'ils ont une infection à levures. Mais ce n'est pas le cas», explique Mme Streicher.

«La plupart du temps, les gens pensent qu'ils ont une infection à levures. Mais ce n'est pas le cas», explique Mme Streicher.Lauren Streicher, professeure à l'Université Northwestern

Une étude réalisée en 2002 auprès de femmes qui se sont auto-diagnostiquées et qui ont tenté de traiter une infection à levures a montré qu'elles étaient parvenues au bon diagnostic seulement 33% du temps. Une autre menée en 2007 a montré que 26% des participantes étaient arrivées à la bonne conclusion.

Si vous auto-diagnostic d'infection à levures est juste, vous pouvez souvent éliminer les symptômes avec un traitement en vente libre. Mais si la plupart des infections vaginales à levures sont liées au type candidosique (de la mycose Candida), il en existe d'autres, a déclaré Dr. Quimper. En conséquence, le traitement peut varier. Et dans ce cas, les produits de la pharmacie peuvent ne pas vous être utiles.

L'autre problème? De nombreux problèmes vaginaux provoquent des symptômes similaires aux infections à levures, notamment les infections sexuellement transmissibles et la vaginose bactérienne, qui, selon Mme Streicher, se produit généralement lors d'un «changement du pH vaginal». Le fait de se doucher ou même de faire l'amour peut perturber l'équilibre des bactéries autour du vagin, ce qui entraîne des écoulements et odeurs attribuables à une vaginose bactérienne.

Si vous soupçonnez que vous avez une infection à levures, il y a une chance que vous soyez en mesure de prendre les choses en main. Si vous avez les deux symptômes classiques de la condition - démangeaisons vaginales et écoulement - il est «sécuritaire d'essayer un traitement en vente libre ayant une action topique, tant que vous n'êtes pas allergique à ces médicaments, déclare Dr. Quimper. Mais si vous avez des antécédents d'infections à levures récurrentes ou des infections de toutes sortes, vous devriez consulter votre médecin pour une évaluation.»

Le risque majeur que vous courrez en ne consultant pas immédiatement votre médecin, selon Streicher, est de perdre de l'argent sur des produits en vente libre qui ne fonctionnent pas et d'endurer plus longtemps les symptômes inconfortables. L'avantage d'aller chez votre médecin est qu'il peut probablement identifier le type exact d'infection dont vous souffrez.

«Nous pouvons diagnostiquer de plusieurs façons, mais nous examinerons sous un microscope, qui permet d'identifier la plupart des types de levures [qui peuvent se retrouver dans le vagin], a déclaré Streicher. Les résultats sont presque instantanés.» Streicher a ajouté qu'elle appelle souvent les patients dès qu'ils arrivent à la maison pour leur faire savoir ce qu'ils ont et quels sont les meilleurs traitements.

L'autre avantage de visiter votre médecin est que vous pourriez vous faire conseiller un traitement plus facile, efficace ou moins douloureux. Par exemple, votre médecin peut vous prescrire un médicament antifongique oral appelé Diflucan, que de nombreuses personnes préfèrent aux crèmes inconfortables en vente libre.

«Les femmes peuvent être irritées par les crèmes disponibles sur les tablettes de la pharmacie», prévient la professeure de l'Université la Northwestern. Avec les traitements en vente libre, vous insérez généralement un applicateur dans le vagin avant de vous coucher, de sorte que l'antifongique agisse pendant la nuit.

L'autre avantage de consulter un médecin est d'éliminer plus rapidement les autres causes de vos symptômes.

«Les infections à levures non traitées peuvent entraîner une irritation et un inconfort vaginal à long terme», a déclaré Dr.Quimper, ajoutant qu'il est peu probable qu'elle soit intraitable si elle est présente pendant un certain temps, mais que ça peut être dangereux si vous confondez les symptômes liés à une autre infection vaginale avec une infection à levures plus inoffensive, puis retardez le traitement. Il est possible que certaines maladies non traitées vous exposent au «développement d'une maladie inflammatoire pelvienne et même de l'infertilité».

Que vous décidiez de consulter un médecin ou de prendre un traitement en vente libre, il est important de traiter rapidement tous symptômes vaginaux anormaux. N'ayez pas peur de prendre le téléphone et appelez le 811 ou votre docteur pour obtenir des conseils. Parfois, un rendez-vous n'est même pas nécessaire.

«Dans un monde parfait, tout le monde devrait consulter s'il n'est pas sûr, conseille Streicher. Dans le monde réel, si vous êtes trop occupé pour venir, vous pouvez appeler votre médecin pour un diagnostic par téléphone - avec l'avertissement : "ça ressemble à une infection à levures, essayez ce traitement, et vous viendrez dans le bureau si elle ne disparaît pas.»

Lauren Streicher affirme qu'il est essentiel de consulter un professionnel si les symptômes ne disparaissent pas ou s'ils continuent de revenir. «Vous pouvez avoir une souche inhabituelle de levure ou un autre problème [possiblement grave]», souligne-t-elle.

Quoi que vous décidiez de faire, personne n'a envie de sacrifier son vagin ou même sa fertilité, donc prenez les choses en main au plus vite.

VOIR AUSSI :

Tout savoir sur la sécheresse vaginale

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été adapté de l'anglais.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.