POLITIQUE
22/08/2018 17:01 EDT | Actualisé 22/08/2018 17:01 EDT

Réseaux sociaux: état des lieux avant la campagne électorale

François Legault, «twitteur» en chef!

ViewApart via Getty Images

Les électeurs qui souhaitent suivre les faits et gestes des partis politiques durant la campagne seront mieux servis sur la plateforme de microblogage Twitter, selon une analyse de l'utilisation des réseaux sociaux par AOD Marketing donnée en exclusivité au HuffPost Québec.

Au courant de la campagne, AOD suivra l'évolution des partis politiques sur les réseaux sociaux, en évaluant le nombre d'abonnés, l'engagement des publications ainsi que les dépenses estimées en publicité selon des outils d'évaluations maison. Une mise à jour sera publiée sur le HuffPost Québec au début septembre, puis un état des lieux sera offert fin septembre, à quelques jours de la fin de la campagne électorale.

La firme marketing a d'abord effectué un état des lieux entre le 1er et le 31 juillet. Aucun parti ni aucun chef ne possède plus de 200 000 abonnés sur un réseau social, alors que la province comptait 6 012 440 électeurs inscrits en 2014, selon le Directeur général des élections du Québec.

Par ailleurs, Instagram, plateforme de plus en plus populaire chez les jeunes, semble somme toute moins importante pour les principaux partis politiques. François Legault n'y possède aucune vitrine, tout comme Manon Massé et son parti Québec solidaire.

AOD Marketing

Le président d'AOD Marketing, Augustin Vazquez-Levi, note également que les partis, et encore plus les chefs, sont davantage actifs sur Twitter plutôt que sur Facebook, une donnée étonnante selon lui.

«C'est peut-être l'influence de Trump aux États-Unis qui utilise Twitter énormément. C'est aussi une plateforme qui est utilisée de manière personnelle, plutôt que par le parti. Les candidats, personnellement, ont beaucoup de facilité à utiliser Twitter», souligne-t-il.

D'autre part, François Legault remporte le titre de «twitteur» en chef, lui qui a été le plus actif des quatre candidats sur son compte en juillet, et de loin.

«Il est un peu comme l'ancien maire de Montréal Denis Coderre!» compare M. Vazquez-Levi.

AOD Marketing
AOD Marketing

Durant le mois de juillet, le PQ a investi fortement dans Facebook afin de conserver l'intérêt de ses abonnés envers les positions du parti. Il s'agit du seul parti qui a fortement investi sur la plateforme. On remarque que Québec solidaire a augmenté sa somme investie au cours du mois.

AOD Marketing
AOD Marketing

Différents dossiers, engagement variable

AOD Marketing a également comptabilisé les enjeux sur lesquels les partis se sont exprimés en juillet, ainsi que l'engagement que ces publications ont suscité, c'est-à-dire à quel point les abonnés ont réagi face à ces publications (mentions «j'aime», partages, commentaires, etc.).

Chez chaque parti, plus de la moitié des publications de juillet sur Twitter et Facebook ont été par rapport à la promotion, particulièrement la présentation de nouveaux candidats (52,32% des publications de tous les partis). Les partis politiques et les chefs ont aussi été beaucoup portés sur l'attaque, malgré la saison estivale (13,69%). La catégorie «Territoires et régions» (qui comprend le transport) termine le podium avec 10,51%.

À l'inverse, les partis ont très peu parlé d'agriculture (1,47%), de droit du travail (1,96%) et de culture (2%) sur les réseaux sociaux.

Du côté de l'engagement sur Twitter uniquement, AOD Marketing remarque que les données varient selon les partis et le type de sujets abordés, en excluant la promotion des candidats. Pour la CAQ, les publications portant sur les régions et l'éducation ont davantage résonné chez leurs abonnés, alors que l'économie et la solidarité ont moins attiré l'attention.

Pour les libéraux, la clé de l'engagement semble être l'attaque et l'économie. Ce sont les seuls sujets qui ont vraiment attiré l'attention des abonnés.

Le PQ a fait réagir grâce à plusieurs sujets, davantage même que ses rivaux. Les régions, les attaques, l'écologie et l'économie ont suscité des réactions.

📣 LES ÉLECTIONS SUR FACEBOOK

Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale?

Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe

«Québec 2018: les élections provinciales»!

Pour Québec solidaire, la santé et l'attaque ont été des armes de choix sur Twitter, alors que l'économie pourrait aussi s'avérer un bon choix. Le seul tweet sur le sujet pour le parti a suscité beaucoup d'intérêt.

Selon M. Vazquez-Levi, il sera intéressant d'évaluer en cours de campagne comment l'intérêt des abonnés variera selon les sujets.

Réactions sur Facebook

AOD Marketing évaluera également pour nous en cours de campagne l'interaction des abonnés Facebook sur les publications des quatre principaux partis. En juillet, la santé, l'économie et l'écologie ont été des sujets chauds. À noter que l'onglet «solidarité» en première position chez la CAQ fait référence à la réaction du parti face à l'attentat de Toronto, spéficie M. Vazquez-Levi.

AOD Marketing
AOD Marketing
AOD Marketing
AOD Marketing