VIVRE
22/08/2018 10:58 EDT | Actualisé 22/08/2018 11:27 EDT

Paris Jackson s'excuse auprès de la communauté LGBT pour cette Une... avant d'assumer

«Cet article est ridiculement méchant.»

Paris Jackson est au cœur d'une polémique depuis que l'édition singapourienne d'Harpers Bazaar a révélé sa prochaine couverture, sur laquelle elle figure. Un article de Gay Star News a dénoncé "l'hypocrisie" de la fille de Michael Jackson. La raison? Celle-ci a fait son coming-out en tant que bisexuelle, au mois de juillet dernier. Le site en ligne n'admet pas qu'elle prenne la pose pour une publication de Singapour, un État où l'homosexualité est interdite et passible de deux ans de prison.

La mannequin d'à peine 20 ans a répondu à son détracteur et a immédiatement effacé le post Instagram de la une de Harpers Bazaar.

Elle s'est d'abord excusée auprès de ceux que sa démarche aurait offensés. "Je ne veux pas être hypocrite ou blesser qui que ce soit et mon soutien à la communauté passe avant mon amour pour la mode et ma gratitude pour cette opportunité. Encore une fois, je suis désolée."

Mais Paris Jackson s'est ensuite rétractée, expliquant que pour elle cette couverture signifiait un "progrès" dans les mentalités et que l'article qui disait le contraire était "ridiculement méchant". Pour compléter son propos, elle a ensuite diffusé une lettre ouverte de son ami et photographe Tom Hamilton qui a tenu à la soutenir dans cette polémique.

"Honte à toi"

Hamilton, lui-même membre de la communauté LGBT, défend ouvertement son amie. "C'est le genre de prise de conscience et de normalité que nos alliés LGBT devraient promouvoir, particulièrement dans les pays qui en ont le plus besoin. Cela demande du courage et des tripes de se lever et d'être le visage du changement."

Il termine son post par un message au journaliste de l'article de Gay Star News: "Maintenant parlons de l'énorme pas en arrière que tu as fait avec ton intimidation, ta division dirigée envers l'une de nos plus célébrées, loyales et amie activiste pour les droits des LGBT. [...] Honte à toi de ne pas supporter une fille de 20 ans utilisant sa plateforme pour faire une différence. Il me semble que la communauté LGBT n'a pas besoin d'ennemis avec des 'amis' comme toi."

"Merci pour ça Hamilton, la cruauté des médias me brise le coeur, je te suis reconnaissante pour tes mots, qui luttent pour moi et dévoilent le vrai message."

Ce texte a été publié originalement dans le HuffPost France.

À VOIR AUSSI