POLITIQUE
22/08/2018 05:50 EDT | Actualisé 22/08/2018 05:50 EDT

Ottawa cherche à protéger les élections de l'ingérence étrangère

Le gouvernement veut s'assurer que des fonds étrangers n'influencent pas le vote.

Getty Images/iStockphoto

La ministre fédérale des Institutions démocratiques, Karina Gould, a affirmé mardi que le gouvernement Trudeau tentait de trouver des moyens pour resserrer les mesures visant à protéger les élections canadiennes de l'ingérence étrangère.

Plus précisément, le gouvernement veut s'assurer que des fonds étrangers n'influencent pas le vote des Canadiens, a-t-elle expliqué.

Selon certaines sources, lorsque les députés fédéraux seront de retour au parlement le mois prochain, le gouvernement prévoit renforcer le projet de loi omnibus C-76, qui régit les règles électorales.

Les propositions visant à renforcer le projet de loi feront l'objet de discussions lors d'une retraite de deux jours du cabinet Trudeau, à compter de mercredi, en Colombie-Britannique. Des ministres entendront un certain nombre d'experts sur les cybermenaces qui planeraient sur les élections.

En prévision de la retraite du cabinet, le député conservateur Ed Fast a publié une déclaration accusant le gouvernement Trudeau d'ignorer les problèmes les plus pressants auxquels le pays est confronté.

Mme Gould a fait valoir que la protection de l'intégrité de la démocratie canadienne devrait être une question non partisane ralliant toutes les formations.