POLITIQUE
16/08/2018 14:04 EDT | Actualisé 17/08/2018 09:45 EDT

L'ancienne journaliste Paule Robitaille défendra les couleurs des libéraux dans Bourassa-Sauvé

La circonscription est un château fort libéral.

Au lendemain de l'arrivée controversée de l'ex-hockeyeur Enrico Ciccone au sein du Parti libéral du Québec (PLQ), c'est au tour de l'ancienne journaliste Paule Robitaille de joindre les rangs de la formation politique.

Celle-ci a été confirmée vendredi comme candidate du parti dans la circonscription de Bourassa-Sauvé au nord de l'île de Montréal, en vue de la prochaine campagne électorale qui doit être prochainement déclenchée.

La circonscription, un château fort libéral, est actuellement représentée par l'ex-ministre Rita De Santis, qui a annoncé qu'elle ne solliciterait pas un nouveau mandat pour l'élection du 1er octobre.

Mme Robitaille a eu une longue carrière de journaliste internationale, principalement à Radio-Canada et à titre de correspondante pour plusieurs quotidiens, notamment en Amérique latine et à Moscou, puis à l'émission Le Point.

Elle avait quitté le métier pour devenir commissaire à la Commission de l'immigration et du statut de réfugié, en 2012.

Jeudi, l'arrivée de M. Ciccone dans la circonscription montréalaise de Marquette a été mouvementée.

Furieux de voir le premier ministre Philippe Couillard montrer la porte à François Ouimet, député depuis 1994, tous les membres - à l'exception d'une personne - de l'exécutif de l'association libérale de cette circonscription ont décidé de démissionner lorsque le scrutin sera déclenché.

📣 LES ÉLECTIONS SUR FACEBOOK
Vous ne voulez rien manquer de la campagne électorale à venir?
Cliquez ici pour devenir membre de notre groupe
«Québec 2018: les élections provinciales»!

À voir également: