BIEN-ÊTRE
14/08/2018 12:17 EDT | Actualisé 24/08/2018 13:53 EDT

Comment faire participer les enfants à la préparation de la boîte à lunch?

Si on faisait de ce moment un instant agréable avec nos enfants?

lisegagne via Getty Images

La rentrée scolaire annonce le retour des fameuses boîtes à lunch et ce n'est pas toujours une partie de plaisir. Pour ne pas reproduire les erreurs des années précédentes, si on faisait de ce moment un instant agréable avec nos enfants?

Pour que cette partie obligée devienne un plaisir et un moment éducatif, voici les conseils et astuces de Geneviève O'Gleman coprésentatrice et coauteure de Famille Futée 4 aux côtés d'Alexandra Diaz.

Courtoisie

Comment faire participer les enfants à la boîte à lunch?

« Il faut y aller doucement surtout s'ils sont très jeunes, les impliquer tranquillement. Ça peut commencer à l'épicerie en les faisant participer aux choix des fruits, de la garniture du sandwich (jambon, poulet ou oeuf?). L'enfant ne boudera pas ce qu'il a choisi. Ensuite, c'est lui faire une place progressivement dans la préparation. Lui faire laver la laitue pendant qu'on coupe les carottes. C'est aussi lui faire lire les recettes de nos livres préférés en plaçant des post-its. De fil en aiguille, il faudra lui donner plus de responsabilités. Et pourquoi pas un jour, lui laisser préparer un jour sur deux sa boîte à lunch.»

Ne pas lui imposer un lunch, parce que ne pas savoir ce qu'il va manger peut le déstabiliser particulièrement à la rentrée scolaire. Lui présenter ce moment de l'élaboration de son dîner du lendemain comme un plaisir familial!

Viser la transition en douceur

« Il n'est jamais trop tôt pour commencer, et ni trop tard, mais l'important est de surtout ne pas les brusquer. Il faut trouver un juste équilibre pour les impliquer, ça leur rendra service toute leur vie. Cela peut commencer dès la maternelle en leur laissant choisir la couleur de son poivron - et aller crescendo dans les responsabilités.»

Les faire participer, c'est aussi leur faire comprendre la teneur nutritionnelle des aliments

« Cela permet de parler équilibre alimentaire - et de comprendre ce qu'un repas nécessite en apports pour avoir de l'énergie et être bon pendant le cours d'éducation physique. Qu'il comprenne le rôle des aliments, qu'un dîner n'est pas uniquement composé de sucreries et de gâteries, mais de protéines, de glucides, de lipides, tout en sachant identifier le rôle de chacun. Tout comme l'aspect périssable des aliments, c'est l'éduquer à manger ce qui est frais en premier. Que de gâcher, ce n'est pas bon ni pour le porte-monnaie ni pour la planète. Voici autant de sujets qui découlent de la préparation de la boîte à lunch.»

Alléger au maximum le stress de la rentrée

« Il est judicieux de partir avec des valeurs sûrespour les boîtes à lunch ainsi que pour les soupers. La rentrée est une période qui plonge les enfants dans l'inconnu de A à Z : nouveaux profs, nouveaux horaires, nouvelle classe... Les plats qu'on maîtrise et qu'il aime vont le rassurer. Sachez que si c'est rassurant pour l'enfant, ça l'est aussi pour le parent. C'est après le stress des premiers jours voir des semaines que l'on peut à nouveau innover.»

Comment gagner du temps pour la préparation du souper ou de la boîte à lunch?

* Mélanger les ingrédients dans le contenant d'achat.

* Faire cuire les légumes à même l'eau des pâtes

*Couper les aliments de manière imparfaite

*Mesurer à l'oeil - à part pour la patisserie

Le top 3 des recettes faciles et goûteuses de Geneviève

Poêlée de gnocchis rapides

Courtoisie

Riz citronné au poulet tout-en-un

Courtoisie

Pilons de poulet miel et moutarde

Courtoisie

*Famille Futée 4: Le livre regroupe toutes les recettes des saisons 5 et 6 de la populaire émission Cuisine futée, parents pressés (à Télé-Québec), des plats futés, santé, faciles, économiques et toujours aussi gourmands ! C'est 200 recettes pour survivre au quotidien.

À VOIR AUSSI