NOUVELLES
13/08/2018 14:30 EDT | Actualisé 13/08/2018 14:30 EDT

De nombreux Canadiens investissent sans le savoir dans des compagnies qui vendent des armes à feu

Vous devriez probablement examiner vos actifs plus attentivement.

Getty Images
Certains des fonds d'investissement les plus populaires au Canada incluent des actions de fabricants d'armes à feu tels que Smith & Wesson.

Attention: vous pourriez détenir des actions de fabricants d'armes à feu.

Vous n'avez jamais mis les pieds dans un champ de tir ou été à la chasse? Pas grave. Si vous détenez des placements dans un fonds indiciel, un fonds commun de placement ou un fonds négocié en bourse, vous êtes probablement actionnaire d'une ou de plusieurs compagnies d'armes à feu.

Et vous n'êtes définitivement pas seul. De nombreux Canadiens détiennent ces fonds, qui sont parmi les options les plus sécuritaires pour une croissance à long terme. Les fonds indiciels comportent une petite part de chaque secteur de l'économie, ce qui en fait une option populaire pour ceux qui n'ont pas les connaissances, le temps ou l'intérêt pour acheter et vendre des actions individuelles.

À moins de faire l'effort de les éliminer, vous y trouverez souvent des actions de fabricants américains d'armes à feu comme Sturm, Ruger & Co., Vista Outdoors et American Outdoor Brands Corporation (AOBC).

AOBC possède Smith & Wesson, qui a vendu quelque 773 millions $ d'armes à feu l'an dernier. La compagnie a aussi fabriqué le fusil utilisé par Faisal Hussain pour abattre Reese Fallon, 18 ans, et Julianna Kozis, 10 ans, lors de son attaque contre le quartier grec de Toronto le mois dernier.

COLE BURSTON/Getty Images
Le 22 juillet 2018, deux personnes ont perdu la vie dans une fusillade dans le quartier Danforth, à Toronto.

Comment ces actions se retrouvent-elles dans votre portefeuille?

Déjà populaires auprès des investisseurs canadiens, les fonds indiciels américains - qui incluent souvent AOBC, Ruger, et d'autres - gagnent en popularité.

«Au cours de la dernière décennie, les fonds indiciels offrent de meilleurs rendements que l'investissement actif», a expliqué Daniel Tersigni, un gestionnaire de portefeuille chez Wealthsimple, au HuffPost Canada. «L'approche passive a gagné beaucoup de fans.»

La définition exacte de l'investissement «passif» dépend du conseiller financier auquel vous parlez. En général, c'est lorsqu'un investisseur minimise les transactions en se contentant des fonds existants.

«La proportion de gens qui étudient leurs portefeuilles action par action et éliminent celles dont ils ne veulent pas est minime», clame Joe Barbieri, un conseiller financier basé à Toronto. «La plupart des gens souhaitent simplement confier la gestion de leur argent à quelqu'un d'autre. Ils se concentrent sur le rendement et ne discriminent pas une industrie ou une autre.»

Il convient de noter que les fabricants d'armes à feu ne représentent toutefois qu'une petite portion de l'économie américaine. Donc, si de nombreux Canadiens détiennent des parts dans cette industrie, la quantité d'argent investie par chaque individu est négligeable.

À l'échelle planétaire, par contre, l'exposition financière à l'industrie des armes à feu est plus importante que la majorité des citoyens ne le réalise. Selon des données récentes, environ 24 pour cent des fonds négociés en bourse et 15 pour cent des fonds communs de placement détiennent des parts dans au moins une des 40 compagnies publiques impliquées dans l'industrie globale. La plupart de ces entreprises fabriquent des fusils pour la population générale, pas pour les militaires ou les forces policières.

Quelles sont mes options?

Si la montée de la violence par armes à feu au Canada vous inquiète, vous pourriez bien être tentés de passer en revue vos investissements. L'une des solutions qui s'offrent alors à vous est l'investissement socialement responsable.

LIRE AUSSI

» Hausse des taux: les jeunes de la classe moyenne écoperont

» Six questions financières gênantes mais essentielles à aborder en couple

L'investissement socialement responsable (ISR) implique de bâtir des portfolios en se basant sur des critères sociaux, environnementaux et de gouvernance. Vous pouvez choisir d'éliminer des produits, services ou secteurs (ex: le tabac, la loterie ou l'armement) spécifiques ou choisir de favoriser des entreprises qui ont de bonnes pratiques de travail ou qui sont respectueuses de l'environnement, par exemple.

En raison des nombreuses fusillades de masse qui ont eu lieu aux États-Unis au cours des dernières années, de plus en plus d'investisseurs ont décidé de contribuer pour cesser d'encourager l'industrie des armes à feu.

«De nombreux fonds canadiens d'investissement responsables ont éliminé les armes depuis des décennies», a affirmé Dustyn Lanz, PDG de l'Association pour l'investissement responsable à MoneySense plus tôt cette année. La Banque royale RBC et Desjardins offrent notamment des produits financiers qui excluent l'industrie des armes à feu.

Si l'ISR existe depuis des décennies, plusieurs demeurent sceptiques.

«Est-ce que ça fonctionne? Je ne pense pas», tranche Joe Barbieri. «D'abord, il faut décider ce qui est éthique et ce qui ne l'est pas, ce qui est plus compliqué que ça en a l'air lorsqu'on parle de grosses compagnies. C'est très difficile de faire de l'argent et de bien le faire. C'est possible, comme n'importe quoi. Mais c'est un défi immense.»

Toutefois, alors que les milléniaux solidifient leur influence économique et financière, cette technique d'investissement devient de plus en plus populaire. À preuve, l'ISR représente plus du quart des comptes chez Wealthsimple, l'une des plus importantes plateformes d'investissement en ligne au Canada.

Certaines études suggèrent qu'il est bel et bien possible de faire de l'argent avec une stratégie ISR. En fait, Tersigni croit qu'une personne qui investit dans le respect de ses valeurs a plus tendance à maintenir son portfolio à long terme et risque moins de vendre quand le marché tombe dans un creux, puisqu'elle a une connexion plus personnelle avec ses investissements. Cette conviction qui tend à payer à long terme.

Mario Beauregard /The Canadian Press
Canadians protest for stricter gun laws at a March For Our Lives rally in Montreal, Quebec on March 24, 2018.

Si vous cherchez une solution plus rapide, il est toujours possible de contacter le service à la clientèle de votre société de fonds mutuels et de demander si elle possède une action en particulier. Si vous êtes client de Vanguard - l'une des plus importantes sociétés d'investissement au monde, qui représente près de 10% des actions négociées en bourse au Canada -, vous pourrez faire une recherche en ligne pour voir si votre fonds compte des actions d'une compagnie en particulier.

Vous pouvez aussi en apprendre plus sur l'ISR et trouver un conseiller en investissement grâce à l'Association pour l'investissement responsable du Canada.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.

À voir aussi sur le HuffPost Québec: