NOUVELLES
12/08/2018 16:41 EDT | Actualisé 12/08/2018 16:45 EDT

Simona Halep remporte la Coupe Rogers à Montréal

Victoire en trois manches de 7-6 (6), 3-6, 6-4 pour la Roumaine.

Minas Panagiotakis via Getty Images

La Roumaine Simona Halep a remporté les grands honneurs du volet féminin de la Coupe Rogers grâce à une difficile et spectaculaire victoire en trois manches de 7-6 (6), 3-6, 6-4 contre l'Américaine Sloane Stephens sur le court central du stade IGA dimanche après-midi.

Halep, première joueuse mondiale, a ainsi signé un deuxième titre consécutif à Montréal après sa victoire contre Madison Keys, une autre Américaine, il y a deux ans. Elle a aussi battu Stephens pour une deuxième fois d'affilée cette année et pour une septième fois en neuf rendez-vous.

Le duel, le deuxième entre les deux joueuses cette année après leur confrontation en finale des Internationaux de France il y a deux mois, a été fertile en rebondissements. Il a aussi été ponctué de 15 bris de service en 32 jeux, dont sept par la gagnante.

Après des matchs de quarts de finale et deux demi-finales dénuées de toute forme de suspense vendredi et samedi, Halep et Stephens ont tenu les spectateurs sur le bout de leur siège pendant exactement deux heures 41 minutes, le tout sous un soleil de plomb. Elles ont multiplié les longs échanges et effectué à tour de rôle des coups de grande qualité, parfois dans des circonstances difficiles.

Alors qu'elle semblait montrer des signes d'épuisement, notamment vers la fin du deuxième set, Halep a trouvé le moyen d'inscrire trois bris de service et se bâtir une avance de 5-2 lors de la manche finale.

Incapable de conclure le match à son service à ce moment, elle y est finalement parvenue deux jeux plus tard grâce à son quatrième as de l'affrontement, à sa quatrième tentative. Après le point décisif, elle s'est laissé tomber sur ses genoux avant de retrouver Stephens près de la chaise de l'arbitre pour une chaleureuse étreinte.

Multiplication de bris

Après une semaine marquée par d'impressionnants débuts de matchs, Stephens s'est retrouvée dans une position inhabituelle en concédant les deux premiers bris de l'affrontement.

Halep a d'abord percé la muraille de Stephens au troisième jeu lorsque l'Américaine de 25 ans a expédié un revers dans le filet. Deux jeux plus tard, la Roumaine récidivait en logeant un coup droit en parallèle tout juste à l'intérieur de la ligne de côté, pour se donner une avance de 4-1.

Stephens a montré qu'elle pouvait aussi se débrouiller lorsqu'elle accuse un recul. Elle a récupéré un premier bris au 6e jeu, grâce à un retour de service en décroisé qui a abouti sur la ligne. Deux jeux plus tard, elle ramenait l'affrontement à service égal lorsque Halep a envoyé un revers dans le filet.

L'enchaînement de bris de service était loin d'être terminé. Aidée par un revers de Stephens qui a frappé la bande du filet pour tomber de l'autre côté du filet, à la portée de la Roumaine, Halep a repris l'avantage 5-4, avant de le perdre aussitôt alors qu'elle servait pour la manche.

Stephens et Halep ont réussi à protéger leur service lors des deux jeux suivants, forçant un spectaculaire bris d'égalité long de neuf minutes. Stephens, qui avait déjà laissé filer deux balles de manche lors du 12e jeu, en a gaspillé deux autres durant le bris, tandis que Halep a exploité la seule qui s'est offerte à elle, à l'aide d'un joli revers en parallèle, pour boucler la manche en 70 minutes.

Le scénario s'est poursuivi au début de la deuxième manche avec trois bris d'affilée.

Nullement abattue par ce premier set perdu cette semaine, Stephens a réussi deux de ces bris. Elle a ensuite protégé son service trois fois de suite pour se donner une avance de 5-3 avant d'inscrire son sixième bris du duel pour remporter la deuxième manche en 38 minutes et forcer la présentation d'une manche décisive.