NOUVELLES
10/08/2018 12:19 EDT | Actualisé 10/08/2018 12:19 EDT

Justin Trudeau et le SPVM offrent leurs condoléances aux victimes de la fusillade de Fredericton

Deux policiers sont morts vendredi matin.

La fusillade qui a fait quatre morts, dont deux policiers à Fredericton vendredi matin a suscité des réactions partout au pays. Des politiciens aux services de police des villes canadiennes, ils ont été nombreux à recourir au fil Twitter pour offrir leurs condoléances.

«Nous sommes tous bouleversés et attristés de prendre connaissance, ce matin, de l'incident tragique qui se déroule à Fredericton», a écrit le premier ministre du Nouveau-Brunswick Brian Gallant.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s'est pour sa part dit «de tout coeur avec ceux qui sont touchés par la fusillade survenue ce matin».

Après l'annonce de la mort de deux policiers, les messages de sympathies ont fusé de partout.

«Tout le Canada se tient aux côtés des deux courageux policiers de Fredericton qui ont perdu la vie en protégeant leur communauté aujourd'hui», a déclaré le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale.

Son nouveau collègue chargé de la sécurité frontalière et de la réduction du crime organisé, Bill Blair, s'est exprimé quelques minutes plus tard. «Attristé par le terrible acte de violence ce matin à Fredericton; je suis la situation de près. J'offre mes sincères condoléances à toutes les victimes, et à la chef Leanne Fitch et @VilleFredPolice sur la mort tragique de deux de leurs policiers au service de leur communauté», a écrit le ministre.

Galerie photoFusillade à Fredericton Voyez les images

C'est aussi en soulignant la mort des deux policiers que le chef conservateur a offert sa réaction. «Nouvelle choquante et dévastatrice de Fredericton ce matin. Jill et moi prions pour les familles de ces courageux agents et toutes les personnes touchées par la violence de ce matin», a écrit Andrew Scheer.

Puis, les services de police d'un peu partout au pays se sont désolés à leur tour.

«Le #SPVM envoie ses plus sincères condoléances à la famille, aux collègues et amis des deux policiers décédés en devoir aujourd'hui à Fredericton. Toutes nos pensées sont avec @CityFredPolice durant ces moments difficiles», a-t-on déclaré sur le fil du Service de police de la Ville de Montréal.

La Ville de Moncton s'est inquiétée pour les siens, durement secoués par une tragédie semblable il y a quatre ans. «Les événements de ce matin à Fredericton peuvent réveiller les émotions/réactions ressenties à Moncton en 2014. Cherchez de l'aide, et gardez un oeil sur vos proches», a-t-on conseillé.

Le chef néo-démocrate, lui, avait réagi tôt vendredi matin, avant qu'on apprenne que des policiers figuraient parmi les victimes. «Des nouvelles tragiques arrivent de Fredericton. Mon coeur est avec toutes les personnes touchées par la fusillade et tous les premiers répondants», a écrit Jagmeet Singh.